Alerte :
Du 1er au 8 décembre, élections Fonction publique, je vote FO !

Pour une négociation sur le dialogue social de qualité, sans pression !

Communiqué de Force Ouvrière par Marie-Alice Medeuf-Andrieu

Pour Force Ouvrière, fixer un calendrier contraint et serré dans le cadre de la négociation nationale interprofessionnelle sur le dialogue social dans l’entreprise, constitue le meilleur moyen de ne pas garantir une négociation de qualité.

Aux prochaines dates proposées par le Medef, trois organisations syndicales ont des indisponibilités, le bon sens commande la réunion de tous autour de la table à une date convenue.

Dès le début, Force Ouvrière s’est investie dans la négociation, en étant la première organisation syndicale à présenter des propositions en matière de représentation de tous les salariés, notamment ceux des TPE.

Nous avons ensuite élaboré un cahier plus complet comportant des propositions également en matière d’information-consultation, de moyens des institutions représentatives du personnel et de parcours syndical.

Au regard des enjeux et du démantèlement en matière d’IRP souhaité par le Medef, il est nécessaire de prendre le temps de la discussion, d’autant que le Medef s’obstine, de séance en séance, à ne pas examiner les propositions des organisations syndicales, reportant ainsi lui-même l’issue de la négociation.

Dans le cadre des débats à venir, Force Ouvrière s’attachera à défendre les droits et intérêts des salariés, en garantissant leur représentation effective et la place des organisations syndicales dans l’entreprise, fortement menacées par le projet actuel du Medef.

Marie-Alice Medeuf-Andrieu Ex-Secrétaire confédérale - Secteur Conventions collectives

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Communiqué intersyndical Retraites : prêts à la mobilisation

Communiqués de FO par Frédéric Souillot

Les consultations en cours concernant notre système de retraite ont été une nouvelle occasion pour les organisations syndicales de faire des propositions dont aucune ne nécessite une réforme paramétrique. Le système par répartition n’est pas en danger, y compris pour les jeunes générations. Le (...)