Idées - FO Hebdo

Pourquoi des artistes aux côtés des salariés ?

, Françoise Lambert

Recommander cette page

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Remettre du plaisir, de l’émotion et du sens, dans un partage qui ouvre le regard : c’est aussi l’apport des artistes qui interviennent dans les entreprises.

Ernest Pignon-Ernest a fait un travail autour des maladies professionnelles « invisibles » à Grenoble, en 1976. Il a rencontré les élus des CE et a travaillé avec les salariés. Le projet a donné lieu à une série de lithographies qu’ils ont ensuite collées, ensemble, sur les murs de la ville et des entreprises.

« En dessinant on suscite la pensée et la main »

En dessinant, on suscite la pensée et la main, explique-t-il. Mes images prennent ensuite leur sens dans les lieux où elles sont collées. C’est le collectif qui a rendu cela possible.

Si les rencontres entre salariés et artistes ou intellectuels se font rares dans les entreprises, le compositeur Nicolas Frize est de ceux qui travaillent inlassablement avec les salariés, à partir des bruits et des sons de l’univers du travail.

« Redonner confiance aux salariés en des savoir-faire qu’ils ne perçoivent plus »

Quand le syndicat considère les « travailleurs » et leur statut, lui s’intéresse au « travaillant », à celui qui met son corps en œuvre dans le travail et dans le monde. Il s’agit de redonner confiance aux salariés en des savoir-faire qu’ils ne perçoivent plus.

Une belle démonstration que l’art redonne du sens au travail. Qu’il a sa place dans le monde, dans tous les mondes.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

En complément

Éphéméride

12 décembre 1943

Appel à la classe ouvrière de la CGT clandestine
La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez (...)

La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez à entrer catégoriquement dans l’action. Les moyens d’obtenir satisfaction sont entre vos mains et dans votre volonté. Les grèves restent l’arme ultime à employer pour imposer votre dû. Revendiquer un salaire meilleur est un devoir national. C’est sauvegarder les familles françaises ». En terminant, la CGT invite les travailleurs aux combats contre la déportation arbitraire et à s’unir dans les syndicats pour leur libération.