Poursuite des négociations sur la restructuration des branches

Emploi et Salaires par Mathieu Lapprand

Le 28 septembre Marie-Alice Medeuf-Andrieu a participé à la réunion de la sous-commission de la négociation collective consacrée à la restructuration des branches. Dans l’attente du rapport Quinqueton, qui doit proposer une méthodologie de restructuration des branches, le gouvernement a déjà annoncé vouloir réduire le nombre de branches de 700 à 100 en dix ans. Le rapport Combrexelle prône lui la fusion des branches couvrant moins de 5 000 salariés. Si FO constate qu’un nettoyage des branches est nécessaire, la confédération souhaite tenir compte de la réalité de leur vitalité.

Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Rapport Combrexelle : Première réaction de Force Ouvrière

Communiqué de Force Ouvrière

À la première lecture du rapport Combrexelle, force est de constater qu’il se situe dans une tendance à l’œuvre au niveau européen et déjà entamée en France visant à renforcer le niveau de l’entreprise comme lieu de négociation prioritaire, c’est ce qu’on appelle l’inversion des normes, même si le rapport ne dit pas son nom.

Combrexelle, un mouvement d’inversion de la hiérarchie des normes

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

Le rapport Combrexelle sur le Code du travail et la négociation collective a été remis au gouvernement. Même s’il est souvent « sioux » dans ses formulations, ce rapport s’inscrit dans un mouvement qu’il amplifie, celui qui consiste à renvoyer le plus possible la négociation au niveau de l’entreprise, au (...)

Quand la vérité n’est pas celle que l’on veut nous faire croire !

Toute l’actualité par Clarisse Josselin, journaliste L’inFO militante

Il ne s’agit pas d’un « contre-rapport Combrexelle », les contributions des différents auteurs ayant été recueillies avant sa parution. Mais les économistes, sociologues et juristes sollicités par FO battent en brèche les poncifs actuels. À commencer par les « postulats » inspirés du « dogmatisme libéral (...)