Prélèvement à la source : Bercy doit aller au bout

Impôt sur le revenu par FGTA-FO

Article publié dans le Dossier fiscalité
Gerald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, Bruno Parent, directeur général des finances publiques, lors de la Conférence de presse du 10 avril 2018 pour le lancement de la campagne de l’impôt sur le revenu dans la perspective de la mise en place du prélèvement à la source le 1er janvier 2019. © HAMILTON/REA

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

Monsieur Darmanin a exprimé son souhait d’exonérer totalement les assistantes maternelles et les salariés du particulier employeur de l’impôt sur le revenu en 2019 afin de simplifier le passage du prélèvement à la source reporté en 2020 pour ces salariés.

Véronique Delaitre, permanente fédérale, a assisté jeudi dernier à une réunion au Ministère des Solidarités et de la Santé lors de laquelle cette exemption a été démentie. Il a été argumenté que ces salariés pourront anticiper le paiement des impôts en versant des acomptes via une plateforme en ligne ou étaler les versements de l’impôt dû en 2019 de septembre à novembre 2020.

Pour Véronique Delaitre : Monsieur Darmanin a annoncé l’exonération des impôts pour 2019 pour les salariés que nous représentons. On ne fait pas d’annonce pour rien et j’invite Monsieur Darmanin à confirmer celle-ci, puisque rien n’est prêt pour ces salariés et qu’il n’est pas question de faire payer deux années d’impôts la même année.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Plus dans le Dossier fiscalité
Tous les articles du dossier

Impôts : La taxe à 75 % tire sa révérence

Economie

Adoptée en 2012, la contribution exceptionnelle de solidarité ou taxe à 75%, imposant les revenus supérieurs à un million d’euros, aura apporté (après déduction de l’impôt sur les sociétés) 400 millions de recettes, en deux ans, à l’État. Environ un millier de dirigeants et salariés de près de 500 (...)

Privatisation du paiement de l’impôt !

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Suite à l’obligation du paiement en ligne sur Internet pour tout impôt supérieur à 300 € et l’interdiction de régler en espèces dans certaines trésoreries, les contribuables pourront bientôt acquitter leurs impôts, taxes ou même factures de cantines dans plus de 600 bureaux de tabac dans certains départements pour la phase expérimentale.