Prime transitoire de solidarité : le formulaire dédié est disponible dans les caisses du régime général

Lettre @ Secteur Retraites du 9 octobre 2015 - n°93 par Secteur Retraites

Instaurée par le décret n° 2015-860 du 15 juillet 2015, la Prime transitoire de solidarité remplace l’Allocation transitoire de Solidarité (ATS) pour certains demandeurs d’emploi.

Pour rappel, ce récent décret a confié à Pôle emploi la mission d’attribuer une prime transitoire de solidarité aux demandeurs d’emploi qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :

 être nés entre le 1er janvier 1954 et le 31 décembre 1955 ;

 avoir atteint l’âge de 60 ans mais ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite ;

 être bénéficiaire de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou du revenu de solidarité active (RSA) ;

 avoir épuisé ses droits aux allocations chômage (Allocation de retour à l’emploi, Allocation spécifique de reclassement, Allocation de transition professionnelle, Allocation de sécurisation professionnelle) ;

 avoir validé le nombre de trimestres permettant d’accéder à une retraite à taux plein à l’extinction des droits à l’allocation d’assurance chômage.

Pour faciliter la vérification de cette dernière condition, un formulaire d’attestation de carrière dédié est à disposition au sein du réseau des caisses du régime général. A la différence des relevés de situation individuels, ces attestations de carrière mentionnent distinctement la date à laquelle les assurés réunissent le nombre de trimestres du taux plein requis pour leur génération. Cette information est en effet demandée par Pôle emploi pour apprécier le droit à la prime transitoire de solidarité. Le cas échéant, leur délivrance nécessitera la mise à jour préalable de certaines données de carrière mal renseignées.


Pour demander le formulaire dédié :
 39 60 du lundi au vendredi de 8h à 17h (prix d’un appel local depuis un poste fixe).
 09 71 10 39 60 depuis l’étranger, d’une box ou d’un mobile
https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/nos-contacts.html

Sur le même sujet

La prime de solidarité laisse trop de seniors de côté

Chômage par Clarisse Josselin

La « prime transitoire de solidarité », destinée aux chômeurs de plus de 60 ans en fin de droits et attendant l’âge de la retraite, est entrée en vigueur le 16 juillet. Mais ce dispositif, d’un montant de 300 euros et dont les conditions d’accès sont très restrictives, est loin de remplacer l’allocation (...)

L’emploi se maintient au second trimestre grâce à l’intérim

Chômage par Mathieu Lapprand

Pour l’Insee, l’emploi ne décolle toujours pas. Il continue à s’effondrer dans les secteurs de la construction et de l’industrie (90 000 emplois détruits sur un an) et ne progresse légèrement au total sur le trimestre que grâce au redémarrage de l’intérim. Par ailleurs une étude de la Dares montre que le (...)