Prison : les pénitentiaires FO contestent la fermeture de Clairvaux

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

Manifestation devant la Maison centrale de Clairvaux le lundi 9 mai 2016.

Des dizaines d’agents se sont rassemblés ce lundi matin 9 mai à l’appel de FO devant la maison centrale de Clairvaux (Aube). Ils contestent la fermeture annoncée de cette prison.

Les personnels de la maison centrale de Clairvaux, située à Ville-sous-la-Ferté (Aube), ont organisé ce matin 9 mai devant l’établissement un rassemblement de protestation à l’appel de FO.

Fin avril, le ministre de la Justice, M. Urvoas, a en effet annoncé la fermeture prochaine de cette prison au nom de sa vétusté.

Pour FO pénitentiaire (SNP-FO), majoritaire au sein de cet établissement, il n’en est rien.

Claivaux occupe le site d’une ancienne abbaye cistercienne construite au XIIe. L’abbaye a été transformée en prison en 1804. De nouveaux bâtiments dédiés à la Centrale ont été construits dans les années 1960.

Menace sur 1 000 emplois locaux

Les 200 agents affectés à Clairvaux y « travaillent et exercent leur mission dans des conditions optimales et sécurisantes » relève ainsi le SNP-FO.

Cette prison qui compte 150 à 160 détenus « ne souffre pas de sureffectif » indique encore FO et elle est conçue comme une « vraie maison centrale prévue pour des détenus purgeant de longues peines. »

Par ailleurs insiste le SNP-FO, au-delà de l’effectif de l’établissement pénitentiaire, près de 1 000 emplois locaux sont indirectement liés à l’existence de la prison. « Clairvaux sans son établissement pénitentiaire perdra une activité socio-économique vitale pour une région déjà très sinistrée sur le plan économique. »

Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Prisons : négociations rompues entre les surveillants et le gouvernement

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

Alors que débute une deuxième semaine de blocage des établissements pénitentiaires, des négociations se sont ouvertes le lundi 22 janvier entre la garde des Sceaux, Mme Nicole Belloubet et les syndicats de personnels de surveillance dont le SNP-FO. Le 23 janvier les syndicats dont FO ont quitté la 2e séance de négociations.

FO se bat contre la fermeture de Clairvaux en 2022

Pénitentiaire par Clarisse Josselin

Les agents pénitentiaires de la prison de Clairvaux (Aube) manifesteront le 7 juillet devant le ministère de la Justice à l’appel de FO. Ils s’opposent à la fermeture progressive de l’établissement d’ici cinq ans, au nom de sa vétusté.