Projet « One » : le nouveau Coronavirus des salariés de Perrier Jouët-Mumm

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

Sameera Vattikuti, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Communiqué de la FGTA-FO

A la suite d’une première information sur le projet « One » en ce début de mois de février, les délégué(e)s FO Mumm se sont réuni(e)s ce mardi 23 février, en présence de Sylvie Szeferowicz, Secrétaire générale de l’Union Départementale FO de la Marne, et de Pascal Saeyvoet, Secrétaire fédéral FGTA-FO en charge du secteur, afin de préparer la réunion de ce jour.

En sortie de réunion, les délégués FO ont eu le sentiment que la Direction ne jouait pas toute la transparence, en évitant de répondre précisément sur les questions économiques, de coûts, et conditions de travail.

Si les salariés de Perrier Jouët ne veulent pas aller chez Mumm, point clé de ce projet « One », les salariés de chez Mumm sont très inquiets des conséquences d’un tel projet sur leurs conditions et organisation de travail.

FO s’organisera pour défendre l’intérêt collectif des salariés des deux maisons de Champagne, et informe la Direction qu’elle entend bien avoir des réponses aux très nombreuses questions des salariés, et qu’elle ne compte pas subir sans réagir à la stratégie du Groupe Pernod-Ricard depuis la fusion de juillet 2020 dont les premières victimes seraient les salariés de Perrier Jouët-Mumm.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Harcèlement moral et dispense d’activité

Libertés fondamentales par Secteur juridique

Selon l’article L 1152-1 du code du travail, aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet, ou pour effet, une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel.