Proma : FO obtient 400 000 euros de plus en justice

Emploi et Salaires par Clarisse Josselin, journaliste L’inFO militante

Depuis la fermeture de l’usine Proma de Gien (45) en mars 2010, 51 des 83 salariés licenciés se battent toujours avec FO pour obtenir leur dû. En juin dernier, la Cour de cassation leur a accordé 400 000 euros supplémentaires de dédommagements, soit trois mois de salaire en moyenne. En appel, ils avaient déjà obtenu six mois de salaire de dommages et intérêts. L’union locale FO veut aussi récupérer la prime extralégale de 23 000 à 35 000 euros négociée avec l’employeur. À la suite d’ un récent revirement juridique, ils vont à nouveau saisir les prud’hommes pour faire reconnaître la maison mère Proma Italie comme co-employeur.

Sur le même sujet