Protection sociale complémentaire des fonctionnaires et agents publics de la Fonction publique de l’Etat. Pour FO, un premier pas à concrétiser !

Fédération FO Fonction publique par FO Fonctionnaires

Article publié dans le cadre de la campagne Elections Fonction publique

Communiqué de la Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière

La Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière (FGF-FO), première organisation syndicale de la Fonction publique de l’État, signera l’accord interministériel relatif à la protection sociale complémentaire en matière de couverture des frais occasionnés par une maternité, une maladie ou un accident dans la fonction publique de l’État.

Les avancées obtenues lors de la négociation avec le ministère de la transformation et de la fonction publiques, dans laquelle la FGF-FO a été partie prenante et force de propositions, ont permis d’aboutir à un accord-cadre nettement supérieur aux prestations minimales prévues par le code de la Sécurité Sociale.

Avec un panier de soins de qualité, une solidarité intergénérationnelle indispensable, tous les agents de la fonction publique, actifs et retraités, fonctionnaires et contractuels pourront bénéficier d’une couverture santé complémentaire. Leur reste à charge diminuera car l’État employeur participera à hauteur de 50 % du coût du panier de soins. La création d’une commission paritaire de pilotage donnera un rôle essentiel aux organisations syndicales pour garantir les meilleurs droits aux agents publics.

Cet accord interministériel n’est qu’une base. Les futures négociations au sein des ministères ne pourront qu’améliorer et renforcer ainsi les besoins spécifiques à certains secteurs d’activité.

Pour autant, pour la FGF-FO, ce n’est qu’une première étape. Les négociations qui doivent s’ouvrir immédiatement sur la prévoyance devront permettre de la coupler avec la santé pour procurer une offre globale renforçant la solidarité.

Une solidarité, valeur fondamentale de la sécurité sociale que la FGF-FO continue de défendre en réclamant le retour à un financement par les cotisations et un renforcement des remboursements des dépenses de santé.

Notre signature ne saurait faire oublier l’urgence d’ouvrir des négociations salariales dans la Fonction publique.

Une augmentation immédiate de la valeur du point d’indice et l’amélioration de la grille indiciaire sont indispensables pour compenser la hausse continue du coût de la vie depuis plusieurs mois. Mieux rémunérer garantit l’attractivité de l’emploi public. Recruter et maintenir des agents de catégorie C et B au niveau du Smic est inadmissible.

C’est pourquoi, la FGF-FO et la Confédération FO appellent les fonctionnaires et agents publics à la mobilisation, le 27 janvier prochain, pour rappeler à l’État employeur son devoir d’exemplarité en matière d’augmentation des salaires. Geler le point d’indice sur la totalité du quinquennat serait une première dont personne ne peut se satisfaire !

FO Fonctionnaires Secrétaire général

Plus dans la campagne Elections Fonction publique
Tous les articles de la campagne

Discours du Premier ministre – Pour FO, il y a beaucoup d’absents dans le discours du Premier ministre

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Premier grand absent, celui de la considération – sur laquelle pourtant le Premier ministre a conclu, mais qui manifestement ne s’adresse pas au dialogue social et à ce que portent les syndicats. Les rares moments où ceux-ci sont invoqués, c’est dans un rôle limité à la mise en œuvre de politiques décidées par le gouvernement. Il y a là un grand écart avec le discours du Président de la République à l’OIT : on est malheureusement loin de la cohérence à laquelle il se référait entre la parole et les actes au niveau national. L’annonce de la réforme du CESE risque malheureusement de réduire aussi la place du dialogue économique, social et environnemental.