Quel pays étranger a le plus souvent accueilli le Tour ?

Le Tour en questions

Article publié dans le cadre de la campagne Tour de France 2015

Qu’il parte de l’étranger, comme c’est le cas cette année, ou même de France, le Tour fait régulièrement étape hors des frontières de l’Hexagone. Neuf pays ont ainsi accueilli le Grand départ du Tour, mais aussi de nombreux départs et arrivées d’étapes. Et si l’Italie ou la principauté d’Andorre n’ont jamais connu l’honneur d’être le point de départ de la Grande Boucle, ils ont cependant accueilli l’épreuve à plusieurs reprises. À ce petit jeu, qui a le mieux tiré son épingle du lot ? C’est la Belgique, ce qui n’est pas très étonnant vu l’importance qu’a la petite reine outre-Quiévrain. Pas moins de 35 villes belges ont accueilli le Tour, et ce, dès la première édition d’après-guerre, en 1947, avec une arrivée puis un départ de la capitale, Bruxelles. Quant à la ville étrangère qui a le plus souvent accueilli la Grande Boucle, c’est une autre cité belge, Liège. Mais la première fois que le Tour s’est aventuré hors de France ce n’était pas en Belgique, mais… à Metz. En 1907, l’actuelle préfecture de Moselle était en effet située en Allemagne !

Plus dans la campagne Tour de France 2015
Tous les articles de la campagne

Alberto Contador | Le défi fou

Les quatre favoris du Tour

C’est un pari insensé, un exploit que personne n’a réussi depuis Marco Pantani en 1998. À 32ans, Alberto Contador s’est mis en tête de remporter, dans la même saison, le Tour d’Italie, disputé en mai, et le Tour de France, qui démarre cinq semaines après la fin du Giro. Depuis des années, les coureurs de (...)

Le Tour de A à Z : Zélande

Tour de France 2015

Tout le monde connaît la Nouvelle-Zélande, mais la Zélande ? Le lointain pays océanien, mondialement connu pour ses All Blacks, doit son nom à une région littorale fortement ventée du sud des Pays-Bas, où ce Tour 2015 fait étape dès le deuxième jour de course. Au menu : une bonne trentaine de kilomètres (...)

Vincenzo Nibali | Le doublé est-il possible ?

Les quatre favoris du Tour

Peut-on gagner le Tour deux fois de suite ? Au palmarès de la Grande Boucle, il faut remonter vingt ans en arrière pour voir le même nom deux lignes de suite – en l’occurrence, cinq, Miguel Indurain ayant régné sans partage de 1991 à 1995. C’est dire le défi qui attend Vincenzo Nibali au départ de ce (...)