Retraite

Rapport du COR : les retraites malades de l’austérité

, Françoise Lambert

Recommander cette page

@ LUDOVIC/REA

Le retour à l’équilibre du système de retraite, qui était prévu pour 2022 il y a deux ans, est au mieux repoussé de vingt ans : c’est l’un des enseignements du dernier rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites (COR), rendu public le 13 juin. Celui-ci table désormais sur un déficit de 10 milliards d’euros à la fin du quinquennat. Il faudrait attendre au mieux 2042, selon le scénario le plus favorable (1,8 % de croissance de la productivité). En cas d’une progression des revenus d’activité limitée à 1,5 %, il faudrait patienter jusqu’en 2056 pour renouer avec l’équilibre. La dégradation provient d’une diminution des recettes à 13,4 % du PIB d’ici à 2022, tandis que les dépenses restent, elles, stables, à 13,8 %. La baisse des recettes est liée à la maîtrise des dépenses publiques à travers [celle] des rémunérations et de l’emploi des fonctionnaires, ce qui se traduit par des ressources moindres pour le système de retraite et une dégradation du solde, expose le COR. Autrement dit : ce sont bien l’austérité salariale imposée aux fonctionnaires et les 120 000 suppressions de postes envisagées dans la fonction publique qui viennent plomber le système de retraite. Un comble.

A propos de cet article

En complément

[Vidéo] Réforme des retraites : FO dit stop !