Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Rapport du Défenseur des droits - Pour FO : plus que jamais des services publics accessibles pour tous

Communiqué de FO par Nathalie Homand, Secteur Fonction publique, Service Public et politiques publiques

© Fred MARVAUX/REA

Le dernier rapport d’activité du défenseur des droits, rendu le 8 juin, indique que plus de 100 000 réclamations lui ont été adressées en 2019, témoignant des difficultés d’accès des usagers aux services publics et d’atteintes portées à l’accès aux droits ou relevant de discriminations ou de personnes en situation de handicap.

Les saisines de ces usagers montrent des inégalités d’accès aux services publics dans les administrations ou opérateurs qui ont subi la restriction de leurs moyens humains et budgétaires sous l’effet des multiples réformes (RGPP, MAP, Action Publique 2022 etc.).

Ce sentiment d’abandon chez les usagers a été provoqué par la disparition des services publics dans certains territoires et à une déshumanisation croissante favorisé par la multiplication des plateformes téléphoniques ou une dématérialisation excessive des démarches en ligne inaccessibles pour certains publics (personnes âgées, étrangers, zones blanches etc.).

Avec la crise sanitaire, ce sentiment d’abandon s’est accentué avec la rationalisation des soins dans l’hôpital public et la suppression de lits dans les établissements. Les choix budgétaires passés ont conduit également à une insuffisance d’équipements de protection destinés aux personnels soignants ou à la population durant l’épidémie.

C’est également une vision purement comptable du service public à court terme qui a favorisé le non recours en matière de demande de prestations sociales, rendu plus difficile l’accès aux droits fondamentaux pour certains publics fragiles dans divers domaines (sécurité sociale, CAF, demandes de logement, délivrance de documents administratifs, justice, impôts etc.).

Pour Force Ouvrière, les politiques publiques menées depuis des années et les réformes territoriales ont augmenté la fracture sociale en éloignant les services publics des usagers.

Le projet des « Maisons France Service », la faiblesse du financement par l’État pour ces nouvelles structures ou le redéploiement de quelques milliers de fonctionnaires ne pourront compenser les suppressions de sites et d’emplois réalisées dans les services publics de proximité.

L’urgence est à un réinvestissement d’ensemble de la fonction publique et des services publics à l’encontre des contre-réformes de ces dernières années.

Nathalie Homand Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public

Secteur Fonction publique, Service Public et politiques publiques

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.