Rassemblement intersyndical lors la venue ministre chargé des retraites Jean-Paul Delevoye

UD de Moselle par UD FO 57 MOSELLE

DR

Non au système universel par points, retrait de la réforme Macron/Delevoye

Le ministre Jean-Paul Delevoye, auteur du rapport sur la contre-réforme des retraites, se rendra, à Metz, vendredi 25 octobre, pour tenir une réunion sur le régime universel par points.

C’est pourquoi, l’Union départementale FO de la Moselle, la CGT, Solidaires, la FSU ont décidé d’un rassemblement militant qui sera l’occasion de diffuser, notamment, aux participants les analyses et revendications des syndicats et rappeler au ministre chargé du dossier des retraites notre opposition à la réforme et notre exigence absolue de son retrait.

Ce rassemblement aura lieu de 16 heures à 17 heures 30 devant la Mairie de Metz.

UD FO 57 MOSELLE Secrétaire général :

Sur le même sujet

Retraites : que des raisons légitimes de préparer la grève

#5décembre2019 par Valérie Forgeront

« Nos retraites sont en danger, tous concernés », « La retraite par points, c’est non ! », « Le projet de réforme doit être abandonné », « Combattre pour ne rien perdre : tous ensemble défendons nos retraites »… Autant de slogans de FO qui signifient la détermination des travailleurs dans la préparation de la grève à compter du 5 décembre, pour la défense des retraites et l’abandon d’un projet qui remettrait en cause l’ensemble du système de retraite et ses régimes.

Assemblée générale de l’UDR FO de la Manche

Retraite par Union Confédérale des Retraités-FO

Soixante camarades ont participé le 17 octobre 2019 à la 12e Assemblée Générale de l’UDR FO de la Manche.
Nous remercions nos invités, Didier Hotte, Secrétaire général-adjoint de l’UCR, Yann Perrotte, Secrétaire-général de l’UD de la Manche, et Sandrine Gamblin, Secrétaire générale-adjointe de l’UD de la (...)

Retraites : bataille de communication en vue

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Le fait que le président de La République juge nécessaire de s’investir lui-même sur le dossier des retraites, indique que malgré près de deux ans de concertations, conduites par le Haut-Commissaire, avec les organisations syndicales, y compris citoyennes par le biais de plateformes et ateliers participatifs, le gouvernement est loin d’avoir convaincu.