Communiqué de FO

Réaction FO au rapport du sénat sur le financement de la perte d’autonomie

, Philippe Pihet, Serge Legagnoa

Recommander cette page

© Michel GAILLARD/REA

Force Ouvrière a pris connaissance du rapport d’information des sénateurs, M. Bernard BONNE et Mme Michelle MEUNIER, au nom de la mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale et de la commission des affaires sociales, consacré à la dépendance.

Ce rapport contient des mesures qui n’ont pas été retenues par le rapport LIBAULT.

Il différencie la notion de « reste à charge » en fonction d’une prise en charge à domicile ou d’une prise en charge en établissement ;

il réaffirme la nécessité de contributions solidaires afin de répondre aux besoins des personnes âgées dépendantes, tout en déplorant les faibles capacités des finances publiques et suggérant des pistes de « rationalisation » des coûts. Le rôle du conseil départemental doit, selon lui, être renforcé ;

enfin le rapport propose une nouvelle piste de financement, à contrepied de la CRDS proposée par M. LIBAULT, en se basant sur un système d’assurance dépendance obligatoire.

FO est très clairement opposée à la proposition du rapport sénatorial qui suggère un système d’assurance dépendance obligatoire géré par le secteur privé.

Pour FO, la réaffectation de la CRDS au financement de la perte d’autonomie a le mérite de la cohérence avec le rattachement du risque dépendance à la sécurité sociale.

Elle pose cependant la question de la date de sa mise en œuvre effective (2024) et des conditions du maintien d’un solde excédentaire durable.

Ceci amène à la seconde interrogation majeure soulignée par le rapport, concernant l’impératif de maintenir dans le périmètre de la LFSS les sommes votées. FO rappelle qu’elle conteste le mécanisme de fusion du budget de la sécurité sociale avec celui de l’État au risque que le premier soit utilisé demain pour combler le déficit du second, comme le prévoit la loi de programmation des finances publiques du 22 Janvier 2018.

A propos de cet article

Sur les auteurs

Philippe Pihet

Secrétaire confédéral au Secteur des Retraites, de la Prévoyance complémentaire


  • Retraites, pensions et retraites complémentaires
  • Prévoyance sociale et Assurance maladie complémentaire
  • Union Confédérale des Retraités (UCR)
  • Vieillesse et dépendance

Envoyer un message à Philippe Pihet

Serge Legagnoa

Secrétaire confédéral au Secteur de la Protection Sociale Collective


  • Assurance maladie
  • Prévention – Sécurité et Santé au travail
  • Accidents du travail et Maladies professionnelles
  • Famille
  • Recouvrement

Envoyer un message à Serge Legagnoa

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

23 avril 1919

En France, instauration de la journée de huit heures. Le 23 avril 1932 En URSS, un décret du comité central du Parti communiste supprime officiellement tous les groupements d’artistes et d’écrivains existants, et institue des syndicats uniques rassemblant tous les praticiens dans le domaine des arts (...)

En France, instauration de la journée de huit heures.

Le 23 avril 1932
En URSS, un décret du comité central du Parti communiste supprime officiellement tous les groupements d’artistes et d’écrivains existants, et institue des syndicats uniques rassemblant tous les praticiens dans le domaine des arts visuels, de la littérature et de la musique.