Recrutement en plein Avignon

Théâtre par Michel Pourcelot

Deux personnages en quête d’employeur. Ils attendent les résultats de l’entretien d’embauche auquel ils viennent de se présenter. Un homme et une femme. On est loin de Lelouch. Ce n’est pas du cinéma. Ils ne se connaissent pas et la vie vient de les mettre en compétition. La pièce est présentée jusqu’au 30 juillet.

Deux personnages en quête d’employeur. Ils attendent les résultats de l’entretien d’embauche auquel ils viennent de se présenter. Un homme et une femme. On est loin de Lelouch. Ce n’est pas du cinéma. Ils ne se connaissent pas et la vie vient de les mettre en compétition. La pièce est présentée jusqu’au 30 juillet.

Recrutement revient cette année en off de l’édition du festival. Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre, cette pièce de Jean-Paul Guénic, auteur de Thérapie et confessions (2015), n’aborde pas seulement le problème de l’entretien d’embauche mais aussi les relations entre hommes et femmes dans le milieu professionnel.

Enjeu...

Est enjeu un boulot en or : une place de directeur commercial dans une grande entreprise aux méthodes de management reconnues. Résultat : confrontation, haine, alliance, séduction, manipulation ... leur relation va évoluer jusqu’au résultat final. Extrait :

Lui - Je veux dire, que pour un poste de direction… forcément ils sont exigeants.
Elle - Exigeants… oui bien entendu… et donc ? (Elle le regarde fixement.)
Lui - Oui je veux dire qu’à compétences égales, les femmes ont plus de contraintes… les maternités, les enfants, la maison… tout ça, ça fait de la disponibilité en moins pour l’entreprise… (Il soupire.) Enfin c’est comme ça, on n’y peut rien…
Elle - Merci de votre compassion. Mais je… (Interrompue.)
Lui - J’aimerais tellement que les choses soient autrement pour les femmes mais reconnaissons que pour les recruteurs, l’équation est difficile.
Elle - Oui alors que pour les femmes…
Silence.

Recrutement de Jean-Paul Le Guénic, mis en scène par Isabelle Erhart, du 6 au 31 juillet, au Théâtre de l’Ange, 15-17 rue des Teinturiers, Avignon. 11h50. Durée : 1h10 environ. Tarifs de 10 à 18 euros.

Michel Pourcelot Journaliste

Sur le même sujet

A plates coutures : des Lejaby mises en pièce

Théâtre par Michel Pourcelot

S’inspirant du très médiatisé conflit à l’entreprise textile Lejaby, la pièce A plates coutures n’ambitionne pas d’en retranscrire à nouveau les arcanes mais de créer un spectacle musical autour des femmes confrontées au monde du travail et cela à travers celles qui ont été frappées par ce drame social. Et aussi de démontrer que les luttes n’excluent pas l’humour.

[Théâtre] Un démocrate : le grand manipulateur

Culture par Michel Pourcelot

A l’heure des fake news, des batailles d’opinion et des guerres d’images, Un démocrate remet en scène un théoricien de la manipulation des foules du XXe siècle, qui inspira, entre autres, Goebbels. Alertant sur les dangers que la com’ comme outil politique fait courir à la démocratie, la pièce poursuit actuellement sa tournée.

Work in Regress : pour faire progresser le travail

Festival d’Avignon par Michel Pourcelot

Une pièce qui trouve son origine dans la série de suicides intervenue à France Télécom et qui en arrive à se pencher sur le rapport actuel au travail. Avec des témoignages en nombre, DRH, sociologues, syndicalistes... Et deux questions : le bonheur au travail est-il possible ? Peut-on changer le monde ?