Réforme des retraites : Force Ouvrière « en désaccord avec le système universel »

RTL le 18 juillet 2019 par Yves Veyrier

« Le secrétaire général de Force Ouvrière Yves Veyrier réagit à la future réforme des retraites qui instaurera un système universel sur la base de points. Une réforme qui ne passe pas chez le syndicat. » RTL

Yves Veyrier Ex-Secrétaire général de Force Ouvrière

Sur le même sujet

Retraites : Les 7 et 11 février, prochains temps forts d’une mobilisation qui a encore gagné en ampleur ce 31 janvier

Réforme des retraites, FO dit stop ! par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

Il y a eu le 19 janvier, puis ce 31 janvier, encore plus massif et impressionnant tant à Paris qu’en province avec ses 2,5 millions de travailleurs qui ont fait grève ou/et ont manifesté. A l’issue de cette 2e journée nationale interprofessionnelle d’actions contre le projet de réforme des retraites, (...)

Editorial de Philippe Pihet, Secrétaire confédéral au Secteur des Retraites : « Retraite : du bricolage à l’hypocrisie »

FO Actualité Retraites par Philippe Pihet, Secteur Retraites

A l’occasion d’un colloque sur la« réforme des retraites » à l’Assemblée Nationale le 11 mars dernier, madame la ministre des Solidarités et de la Santé avait brocardé les 25 ans de réforme sur les droits des salariés, privé comme public et spéciaux, en qualifiant ces réformes de « bricolage ».

Retraites : quelle est la position de Force Ouvrière ?

BFMTV le 12 novembre 2019 par Yves Veyrier

Quel sera l’impact de la fusion Fiat/PSA sur l’emploi ? Quels sont les enjeux de l’emploi de nuit sur le plan économique et de la consommation ? Quid de la position de Force ouvrière quant à la réforme des retraites ? - Avec : Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière. - 12h l’heure H, du mardi 12 novembre 2019, présenté par Hedwige Chevrillon, sur BFM Business.

Retraites : première réaction à l’allocution du Premier ministre

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Le bureau confédéral de FO constate que le Premier ministre a confirmé essentiellement la volonté du gouvernement de mettre en place un régime unique par points supprimant l’ensemble du système existant et ses régimes. Il accélère même le calendrier législatif avec l’annonce d’un projet de loi en conseil des ministres le 22 janvier et sa présentation au parlement fin février.