Relais H, la FGTA-FO veillera au respect du code du travail sur l’ensemble du territoire

Communiqué de la FGTA-FO par FGTA-FO

« Hall Gare d’Arles » by Florian Pépellin (Floflo) - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Suite à des pratiques pouvant relever de la fraude sociale constatées par la FGTA-FO chez Relais H sur l’aéroport de Nice, la Fédération syndicale annonce son intention de surveiller tous les appels d’offres auxquels participera cette société afin de défendre l’application du droit du travail, notamment à Roissy.

Pour rappel, la société Relay France (groupe Lagardère) organise à Nice un démembrement juridique qui soustrait les salariés aux règles protectrices du code du travail en matière d’accords collectifs applicables, de protection contre les licenciements et les coupe de leur accès aux instances de représentation du personnel existantes. A cela s’ajoutent de nombreuses situations qui relèvent du harcèlement individuel et collectif.

La FGTA-FO a saisi les instances compétentes pour stopper ce contournement du droit social et fera de même partout où la société Relais H tenterait de renouveler ce type de pratiques inadmissibles.

 Voir en ligne  : FGTA-FO - Site internet

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

La preuve devant le juge prud’homal

Vos droits par Secteur juridique

Saisir le juge prud’homal c’est se confronter à l’épineuse question de l’administration de la preuve. Le succès de l’action en justice en dépend. Il faudra, par le biais du dossier présenté, réussir à emporter la conviction du juge concernant l’existence de son droit ou la réalité de sa prétention.

Les pieds sur terre

Portrait par Françoise Lambert

Bruno Gasparini, 45 ans, est secrétaire national au Syndicat national FO des cadres des organismes sociaux (SNFOCOS) depuis 2011 et membre du conseil national de FO Cadres depuis 2013. Il a souhaité conserver son mandat de délégué syndical à la Caisse d’allocations familiales de Marseille.
« Le (...)

Jean-Claude Mailly (FO) : « Remplacer la loi par des accords d’entreprise serait une provocation »

Lopinion.fr | Publié le lundi 07 septembre à 08h45 par Jean-Claude Mailly

Jean-Claude Mailly était l’invité de Nicolas Beytout sur le plateau de l’Opinion. Le secrétaire général de Force Ouvrière est revenu en marge de la conférence de presse de François Hollande sur la question du code du travail et il prévient : « Si l’on considère que l’origine du chômage, c’est le code du travail, on fait fausse route ». Enfin, il explique que « l’origine du chômage vient de la politique économique générale » suivie par le gouvernement.