Relance de la production électrique nucléaire - Enfin du pragmatisme !

Fédération FO Energie par Énergie et Mines

Communiqué de FO Energie et Mines

FO Énergie et Mines se félicite d’avoir été entendue à travers l’annonce hier soir de la mise en chantier de 6 tranches de production d’Électricité « décarbonée », type EPR.

C’est une bonne nouvelle à plusieurs titres :

• Mise à disposition de la Nation d’un outil de production d’Énergie décarbonée à hauteur des enjeux de la Transition Énergétique et Écologique
• Maintien d’une filière industrielle d’excellence mondiale, représentant 220 000 emplois
• Garantie de la sécurité d’approvisionnement de la France
• Possibilité, pour peu qu’on sorte de l’idéologie du « tout concurrence » de la mise à disposition de l’industrie française et des consommateurs d’une électricité compétitive parmi les moins chères d’Europe

Pour FO, les annonces du président de la République doivent s’accompagner maintenant de l’abrogation des dispositions de la loi Énergie Climat qui a prévu la fermeture de 12 réacteurs en plus des deux de Fessenheim, fermeture idéologique que FO a combattue.

L’annonce du président de la République pose enfin la question du financement de l’investissement de près de 50 milliards d’euros que cela représente.

Pour FO, il ne peut être question d’y répondre en ressortant Hercule des cartons.

Car après avoir tiré les leçons des trente dernières années de dérégulation, la Nation ne peut se passer du débat sur l’avenir du Service Public de l’Énergie, de son Statut et de la nécessité d’en faire un outil au service de l’intérêt général et de la lutte contre le réchauffement climatique.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Résolution Comité confédéral national des 3 et 4 novembre 2021 – adoptée à l’unanimité

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 3 et 4 novembre 2021, le CCN rappelle l’indépendance de la CGT-FO à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques et religieuses. Il réaffirme son attachement à la Charte d’Amiens et d’une façon générale, son indéfectible opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical. Le syndicalisme ne doit pas lier son destin à celui de l’État, rappelant ainsi le préambule des statuts de la CGT-FO.

Areva : fin du suspense ?

Service Public par Evelyne Salamero

Après des mois de négociations, EDF devrait entériner le 27 janvier le montant (2,5 milliards d’euros) qu’elle entend consacrer au rachat d’Areva NP, la filiale du groupe qui fabrique et entretient les réacteurs nucléaires. Un montant inférieur à celui prévu à l’origine (2,7 milliards). Dans la foulée, le (...)