Emploi et Salaires

Rencontre avec Valérie Pécresse au Conseil régional d’Ile-de-France

, Employés et Cadres

Recommander cette page

© Ian HANNING/REA

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP

Une délégation composée des organisations syndicales représentatives, du secrétariat du CCE et de leurs conseils a été reçue par Valérie Pécresse le jeudi 25 juillet 2019 pour aborder le dossier du PSE Conforama.

L’occasion pour les représentants Force Ouvrière d’expliquer à Madame Pécresse la situation, notamment sur le lien du scandale Steinhoff qui a conduit à la prise de contrôle de Conforama par des créanciers qui étranglent l’entreprise et sur le risque de démantèlement du Groupe Conforama , dont le fruit des cessions reviendra aux créanciers et non au financement des mesures du PSE.

Force Ouvrière a demandé à ce que les ministres de l’Economie et du Travail (M. Lemaire, Mmes Pannier-Runacher et Pénicaud) reçoivent sans tarder les organisations syndicales, notamment pour savoir si ce PSE ne ferait pas partie d’un deal pré-cession avec le groupe Lutz (enseigne But) dont les discussions sur la cession de Conforama France étaient bien entamées courant mai et juin 2019.

Force Ouvrière a rappelé son exigence sur un comportement exemplaire de loyauté et de réel dialogue social des dirigeants de Conforama dans le cadre de cette procédure.

Force Ouvrière exige à ce titre un PSE exemplaire, en se basant sur des précédents récents (Castorama, Carrefour, Auchan…), comprenant :

  • des mesures d’âge ;
  • des mesures réellement incitatives sur le volontariat ;
  • des moyens conséquents sur le reclassement et la formation ;
  • des indemnités supra-légales à la hauteur du préjudice subi ;
  • des mesures de revitalisation.

Un investissement de la Région aux côtés des salariés de la région Ile-de-France, pour accompagner les reclassements et la formation des salariés, pour un retour à l’emploi sur les métiers en essor (Tourisme, Vente électronique/numérique…). FO a également demandé de réexaminer la situation économique de certains magasins en Ile-de-France afin d’éviter leur fermeture.

Un autre rendez-vous avec Madame Pécresse sera programmé à la rentrée au mois de septembre 2019.