Renzi veut réformer le marché du travail, de gré ou de force

Italie par Clarisse Josselin, journaliste L’inFO militante

« Matteo Renzi - Inaugurazione Incubatore Sesto » di Alex Valli - Con licenza Creative Commons Attribution 2.0 tramite Wikimedia Commons.

Alors que l’Italie a replongé dans la récession, le président du Conseil s’attaque au Code du travail, qu’il considère comme un frein à l’embauche. La remise en cause de l’article 18, qui oblige l’employeur à réintégrer tout salarié licencié abusivement, provoque la fronde des syndicats et de l’aile gauche du Parti démocrate au pouvoir. Il souhaite aussi passer de quarante types de contrats de travail à un ou deux et lier le salaire à la productivité. Matteo Renzi menace de légiférer par décret si le Parlement entrave sa réforme. Les trois centrales syndicales annoncent deux manifestations, en octobre et novembre.

Sur le même sujet

Italie : adoption du Jobs Act

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°26 par Secteur Europe - International

Congrès FO – Matinée internationale en présence des invités étrangers.
La camarade de la UIL (Union italienne du travail) est revenue sur les nombreuses réformes du droit du travail depuis le début de la crise. La plus récente, le « Jobs Act », adoptée en décembre (voir lettre électronique) est la (...)