Réserves de l’AGIRC-ARRCO : FO avait vu juste

Communiqué de FO par Michel Beaugas, Secteur Retraites

© Laurent GRANDGUILLOT/REA

En juillet dernier, Force Ouvrière refusait de signer un avenant à l’accord Agirc-Arrco de 2019 car il réduisait la revalorisation des pensions de retraite complémentaire de 0,5 point de pourcentage par rapport à l’inflation, résultat d’une instrumentalisation de la crise Covid par le patronat qui s’inquiétait d’une baisse dangereuse du niveau des réserves du régime.

Aujourd’hui la présentation des comptes du régime Agirc-Arrco en Conseil d’administration montre que le total des actifs en représentation de la réserve technique de financement est en hausse et s’élève à 68 981 millions d’euros au 31 décembre 2021, contre 62 636 millions au 31 décembre 2020. Cette somme représente l’équivalent de presque 10 mois de prestations, ce qui est bien supérieur à l’objectif des 6 mois de réserves.

Cette situation démontre que Force Ouvrière avait vu juste et que la signature de cet avenant pénalisant pour les retraités aurait pu être évitée. Le patronat s’est précipité pour limiter la revalorisation des pensions alors même que l’issue de la crise était incertaine et que l’état des réserves n’était pas inquiétant.

FO qui avait souligné qu’il fallait attendre de connaître les chiffres exacts de l’impact de la crise avant de conclure un avenant, a rappelé cette position au Conseil d’administration, et réaffirmé que les recettes du régime Agirc-Arrco ont pour but d’alimenter les pensions et non pas des réserves.

En conséquence, FO exigera des compensations pour les retraités pénalisés injustement alors qu’ils subissent déjà l’instauration d’un malus (-10% pendant trois ans), quand ils liquident leur retraite à l’âge du taux plein, instauré en 2015 par les mêmes signataires.

Michel Beaugas Secrétaire confédéral au Secteur de l’Emploi et des retraites

Secteur Retraites Envoyer un message à Secteur Retraites

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.