Alerte :
Du 1er au 8 décembre, élections Fonction publique, je vote FO !

Résultats financiers Crédit Agricole : + 94% ! Les salariés en attente !

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Francois HENRY/REA

Le Crédit Agricole, comme les autres banques françaises, vient de publier ses résultats 2021. Quelques chiffres significatifs :

‐ Résultat Net : 9,1 milliards d’euros, + 94,1%.
‐ Produit Net Bancaire (équivalent du Chiffre d’Affaires) : 36,82 milliards d’euros, + 9,6%.
‐ Coût du risque divisé par 2.
‐ Dividende porté à 1,05 € par titre, niveau plus vu depuis plus de 15 ans.

« Ces résultats sont excellents et sont finalement la traduction de nos résultats commerciaux » Dominique Lefebvre, Président du groupe CA.

Dans le même temps les négociations salaires se sont soldées par une décision unilatérale de la direction de 1% sur les seuls coefficients d’emploi.

Pourtant, les résultats commerciaux sont bien le fruit du travail des salariés. Ce sont eux qui créent la richesse !
De qui se moque-t-on ? Ça suffit !

Les salariés ne sont pas que des machines à produire de la richesse ! Entre 2017 et 2021 la perte de pouvoir d’achat est de 2,65%.

Pour 2022, après une inflation estimée à plus de 2,5%, on parle aujourd’hui de 3% et plus, avec une situation qui menace d’être durable.

Aujourd’hui les salariés sont humiliés face à un tel étalage de profits et un tel mépris devant ces résultats qui sont le fruit de leur investissement.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Déléguée syndicale dans un autre monde, une banque

Portrait par  Mathieu Lapprand

Émilie Nougaret est une employée de banque syndiquée. Elle développe les implantations FO dans le secteur privé de son département.
Militante au Crédit agricole d’Ille-et-Vilaine, Émilie est un « pur produit » du Crédit agricole, selon ses termes, son premier et unique employeur. Recrutée il y a une (...)

De 25 000 à 30 000 emplois menacés dans les banques

Emploi et salaire par Clarisse Josselin

Malgré les milliards d’euros de bénéfices engrangés par les banques en 2016, les plans sociaux se multiplient, des agences ferment, les salaires stagnent et les conditions de travail se dégradent dans la branche. FO lance l’alerte et en appelle au gouvernement.