Retraite : la contestation de toutes parts

Toute l’actualité par  Valérie Forgeront

Article publié dans le cadre de la campagne Réforme des retraites, FO dit stop !
Bayonne le 23 janvier 2020 © UD FO Pyrénées-Atlantique

Face à un gouvernement qui s’entête à vouloir imposer, et au pas de charge, une réforme des retraites rejetée par les travailleurs et déjà critiquée par le Conseil d’État en des termes rares de sa part, la contestation perdure et prend des formes originales. Alors que l’étude d’impact de la réforme acte des attaques, alors que s’ouvre une conférence de financement des retraites où les syndicats sont invités à créer des outils au service d’économies sur les retraites d’ici à 2027, les travailleurs réaffirment leur refus de perdre des droits. La journée d’actions interprofessionnelle du 29 janvier le prouve.

D es absences, des lacunes, des insuffisances, des imprécisions, de la précipitation... Sont-ce là les appréciations de FO sur les deux textes du projet de réforme des retraites adopté le 24 janvier en Conseil des ministres ? Non point, c’est l’avis, pas tendre, du Conseil d’État sur ces textes ainsi que sur l’étude d’impact de la réforme produite par le gouvernement. Toutefois, ce dernier programme toujours de soumettre son projet à l’examen du Parlement à partir du 17 février. Sur des aspects essentiels, l’avis du Conseil d’État confirme les analyses de FO, soulignait la confédération le 27 janvier. Au Parlement des voix s’élèvent aussi, et de tous bords, s’inquiétant, entre autres, des trous béants dans les textes du projet.

Qu’il stoppe le processus !

Des trous censés être comblés dans le cadre de la conférence sur le financement des retraites, qui s’ouvre le 30 janvier et s’étirera jusqu’en avril. Les partenaires sociaux, concrètement les syndicats et le patronat, sont pressés par le gouvernement de trouver un ou des dispositifs conduisant à l’équilibre du régime d’ici à 2027. Pour l’instant, pour les organisations syndicales opposées à la réforme, FO notamment, l’heure reste quoi qu’il en soit à l’action, comme lors de cette nouvelle journée interprofessionnelle de grève et de manifestations le 29 janvier. Il s’agit d’obtenir le retrait du projet d’une réforme qui malmènerait les droits à la retraite. Alors, FO qui alerte depuis des mois le gouvernement lui demande une fois de plus de stopper le processus de la réforme.

 Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

Tous les articles de la campagne

Retraites : Yves Veyrier, Secrétaire général de FO, sur BFM TV

BFM TV le 28 juin 2021 par Yves Veyrier

« La difficulté ce n’est pas la retraite mais l’emploi : l’emploi des jeunes, les bas salaires, les temps partiels contraints et l’emploi des seniors. Tant que cela ne sera pas résolu, vous ne résoudrez ni le problème des retraites, ni celui de l’assurance chômage. » (Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière)

Retraites : le Premier Ministre persiste dans la casse sociale !

Retraite par Services publics et de Santé

Suite aux annonces du Premier ministre de ce jour au CESE, la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé FO note l’obstination du gouvernement à vouloir instaurer un régime unique par points supprimant l’ensemble du système existant et des régimes particuliers, notamment la CNRACL dont relèvent les personnels hospitaliers et territoriaux.