Y’a rien de bon dans la réforme Macron : « La retraite par points, c’est le travail sans fin »

Retraite par FEETS FO

Point presse a la suite de la remise des préconisations de Jean Paul Delevoye sur les retraites. © HAMILTON/REA

Communiqué de la FEETS-FO

Fruit d’une « savante » réflexion en communication sur le bon moment pour annoncer sa réforme, le Haut-commissaire est sorti du bois pour nous annoncer le résultat de la commande décidée au plus haut niveau de l’État par son chef.

Ainsi que nous le présagions, le projet de réforme est conforme aux promesses de campagne : le retour à la « retraite des morts » et la mise à bas de décennies de conquêtes sociales pour ouvrir un nouveau marché à la Finance via la capitalisation par l’abaissement des droits individuels et collectifs.

L’usage des faux-semblants est de mise au titre de la communication : égaux, universel, justice… A les croire, nous pourrions penser être aussi bien traités que Bernard Arnault (70 ans, âge d’un retraité) qui a perçu 39 milliards au titre de l’année passée.

Pour la FEETS FO, ce projet de réforme est inacceptable et doit être combattu par tous, salariés du privé et du public, assujettis au régime général ou à un régime particulier ou spécifique, car tous y perdront. L’heure n’est pas à rechercher celui qui perdra le moins mais à agir pour gagner tous ensemble.

La FEETS FO appelle ses syndicats et sections à construire le rapport de force dans l’unité. Elle appelle ses militantes et ses militants à construire l’unité d’action pour préparer la grève et bloquer l’économie.

La retraite vaut bien une grève générale

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Allocution du Premier ministre : aggravation de l’austérité

Retraite

L’acceptation par la France du pacte budgétaire européen et le maintien du calendrier conduisent le gouvernement à accentuer « un sérieux budgétaire » qui, dans le parler vrai, s’appelle austérité et dont l’un des éléments est le pacte de responsabilité auquel sont liés les 50 milliards d’économies.