Retraites - Soutien des syndicats allemands : « Solidarité avec les collègues grévistes en France »

International

Soutien des syndicats allemands

Nous déclarons notre solidarité avec vous, les grévistes en France de tous les secteurs et secteurs et vos syndicats, notamment la CGT et FO.

Nous avons un grand respect pour vos actions depuis le 5 décembre et soutenons votre combat pour défendre le système public de retraite existant en France.

Votre système de pension de sécurité sociale (Sécurité Sociale) a été remporté par les travailleurs en 1945, avec le Comité national de résistance contre les occupants nazis.

Votre système de retraite existant, basé sur vos cotisations et le « contrat générationnel », garantit une pension à 62 ans et permet l’un des taux de pauvreté parmi les retraités les plus bas d’Europe.

Nous vous souhaitons de gagner ce combat, grâce à la solidarité entre les travailleurs.

Si vous réussissez, il nous sera également plus facile d’agir contre l’agenda de Schröder. Une pension digne de ce nom, avec 65 ans et un niveau de pension bien supérieur à 50% du salaire moyen (aujourd’hui 48%). L’abolition du système Hartz IV avec tous ses effets négatifs sur la population active et les jeunes. Investissements publics suffisants à l’école, à l’hôpital, pour n’en citer que quelques-uns. Des salaires et traitements équitables qui protègent contre la pauvreté aujourd’hui et pendant la vieillesse.

Nous admirons votre puissance de combat qui est venue "d’en bas", et donc vous avez construit l’unité de "jour de grève en jour de grève" jusqu’à "au-dessus". Vous avez fait des progrès courageux et avez également amené des syndicats et des membres de vos instances, hésitants ou en marge de la lutte.

Nous sommes convaincus qu’ici en Allemagne, ce n’est pas différent. Une première étape serait de sortir immédiatement le SPD du GroKo.

Un pas, comme l’ont demandé des dizaines de responsables du DGB : Fin du soutien à l’anti-employé Groko par le conseil d’administration du DGB ; Une sortie de la grande coalition avec la CDU / CSU qui a toujours représenté les intérêts des puissants économiquement.

Parce que le SPD prétend faire de la politique pour les travailleurs, pour les jeunes et contre les grands et les puissants. C’est pourquoi les 110 000 membres du SPD ont voté avec leur vote pour sortir du GroKo.

Il faut certainement plus pour repousser toutes les attaques contre nos conditions de travail et de vie, mais c’est le début de tout reprendre.

Par conséquent, pleine solidarité avec votre lutte courageuse pour défendre le système de retraite public contre les plans de le détruire par Macron, les banques et les requins financiers comme BlackRock !

Avec solidarité

Günter Däuber (membre IGM / SPD), Reinhard Bauer (membre IGM / SPD)
Hans Ihler (ancien comité d’entreprise IGM / membre de gauche)
Ralf Funke (membre IGM / SPD) Anja Funke (membre IGM)
Siegbert Knoop (comité d’entreprise IGM / membre SPD) Serhat Özdemir (ancien comité d’entreprise IGM / conseil municipal SPD)
Ute Schiller (membre IGM) Achim Krzak (membre IGM)

Sur le même sujet

Climat : en direct avec FO à la COP23

Changement climatique par Pascal Pavageau

La délégation FO conduite par Pascal Pavageau fait partie des nombreuses délégations syndicales présentes à Bonn pour ce 23e sommet annuel sur le changement climatique (30 octobre au 24 novembre). La CSI avec elles entend faire entendre la voix des syndicats pour une transition sociale juste qui doit être le corollaire des politiques en matière de climat.