Retraites complémentaires : Une négociation difficile mais pas impossible

Communiqué de FO Cadres par Union des Cadres et Ingénieurs

Les négociations sur les retraites complémentaires sont difficiles mais pas impossibles. L’enjeu est primordial pour les salariés en général et les cadres en particulier au regard des difficultés financières des régimes et tout particulièrement de l’Agirc.

Pour FO-Cadres, le retour à l’équilibre est de notre responsabilité. De nouvelles ressources sont nécessaires pour y parvenir. C’est à cette condition que l’on peut durablement garantir une retraite complémentaire à l’ensemble des salariés du privé. Cela passe inévitablement par une hausse de cotisations dont les modalités restent à trouver. Quant à la fusion des régimes Agirc-Arrco qui n’a jamais été pour notre organisation une fin en soi, elle ne saurait à elle seule résoudre les difficultés financières. Les modalités et l’intérêt de cette fusion doivent être clairement définies et démontrées pour envisager une éventuelle évolution vers un régime unifié paritaire.

Une telle évolution n’est pas sans conséquences sur ledit « statut cadre ». Mais la priorité est d’assurer aux cadres le maintien d’une retraite complémentaire avant tout. Les cadres ont existé bien avant l’Agirc ; ils continueront à exister bien après. La spécificité bien réelle des salariés cadres ne peut se réduire ni se résumer à l’adossement de l’Agirc.

C’est pourquoi FO-Cadres réitère sa demande d’engager à l’issue de ces négociations, une négociation sur ledit « statut cadre », le dernier ANI relatif au personnel d’encadrement datant tout de même du 25 avril 1983 !

 Voir en ligne  : FO Cadres

Union des Cadres et Ingénieurs Secrétaire général

Sur le même sujet