Retraites : l’heure est encore et toujours à la mobilisation

Réforme des retraites, FO dit stop ! par Yves Veyrier

Article publié dans le cadre de la campagne Réforme des retraites, FO dit stop !
rea_259639_011

La confédération FO se félicite du maintien de la mobilisation contre le projet de régime unique par points. Une nouvelle fois, au nom de l’ensemble des syndicats FO engagés dans la mobilisation, elle salue les salariés en grève et qui ont reconduit la grève dans le cadre de l’appel interprofessionnel lancé à partir du 5 décembre.

Tout au long de cette semaine – période de fêtes – des actions ont eu lieu et d’autres auront lieu la semaine du jour de l’an (rassemblements et distribution d’information sur les marchés, centres commerciaux, ronds-points et péages d’autoroute, centres-villes).

Des rassemblements et manifestations interprofessionnels dans les départements et à Paris seront organisés ce vendredi 27 décembre et le samedi 28 décembre.
La grève et les manifestations qui l’accompagnent ont conduit le gouvernement à retarder la mise en œuvre effective de son projet à la génération 1975 pour tous, et au-delà dans certains secteurs. Dans le même temps, des décisions semblent indiquer que certains régimes ou dispositions spécifiques puissent demeurer (militaires et gendarmes, navigants du transport aérien, police, marins, professions libérales…).

Cependant, FO rappelle que le « système universel par points » conduirait à supprimer le régime de base de la sécurité sociale et son régime complémentaire Agirc-Arrco qui concernent le plus grand nombre (18 millions d’actifs salariés cotisants du secteur privé) ainsi que le Code des pensions civiles et militaires pour les fonctionnaires civils de l’État ou encore la CNRACL des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers ainsi que la caisse complémentaire Ircantec des agents contractuels… rendant plus difficile et incertain le droit à la retraite demain.

Par ailleurs, FO dénonce la logique du bonus-malus avec l’âge d’équilibre (ou âge pivot ou du taux plein), qu’elle a refusé au sein de l’Agirc-Arrco, proposé par le gouvernement dans le cadre du régime universel depuis le mois de mars. Elle conduit au recul effectif de l’âge de départ ou à la baisse des pensions. FO réaffirme au demeurant que le pilotage sous tutelle de l’État demain du système unique de retraite par points conduirait inévitablement au recul de l’âge, les gouvernements pouvant agir sur le niveau de la pension via les paramétrages des valeurs du point.

C’est pourquoi, à l’opposé du projet du gouvernement de régime unique par points, FO réaffirme sa volonté de préserver et défendre le système actuel de retraite et ses régimes. FO a déposé en ce sens des revendications précises au gouvernement portant sur le minimum contributif, l’emploi des jeunes, l’égalité salariale Femme-Homme, la lutte contre la précarité et les bas salaires, l’emploi des seniors…

FO réaffirme sa détermination et appelle l’ensemble des salariés à maintenir la mobilisation tout au long de cette période et dès la rentrée, nul n’étant épargné.

Tel est le sens de l’appel le 9 janvier à une nouvelle journée de rassemblement de l’ensemble des salariés, femmes, hommes, jeunes, moins jeunes, de tous corps de métiers, public et privé, dans le cadre de la grève lancée depuis le 5 décembre.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Tous les articles de la campagne

Attaque des pensions : FO-Fonction publique refuse la régression

Réforme des retraites, FO dit stop ! par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

La réforme des retraites projetée par le gouvernement concerne aussi le secteur public. Or, l’axe porté par le rapport Delevoye, prônant une réforme du système des pensions et la fusion des quarante-deux régimes spéciaux existants, est d’ores et déjà rejeté par les fonctionnaires, lesquels seraient perdants. Selon le rapport, il faudrait envisager de calculer la pension non plus en prenant comme base les rémunérations des six derniers mois mais toute la carrière.