Réunion du 31 mars au ministère sur la réforme du collège : FO, SNES, CGT et SNALC quittent la séance

Communiqué du SNFOLC par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

Article publié dans le cadre de la campagne 9 avril 2015 : Grève interpro­fessionnelle

Ce 31 mars, les organisations syndicales étaient invitées à une dernière réunion sur le projet de réforme du collège. Leur étaient présentés les projets de décret et d’arrêté mettant en oeuvre cette réforme qui devraient ensuite être soumis au Conseil Supérieur de l’Education du 10 avril.

Les dispositions annoncées précédemment sont maintenues : notamment l’autonomie des établissements sur 20% des horaires et l’amputation des horaires disciplinaires au profit d’enseignements dits pratiques interdisciplinaires au contenu défini localement.

Le projet de décret ajoute une disposition supplémentaire : les horaires de chaque discipline pourraient être modulés sur l’ensemble du cycle. Autrement dit, il n’y aurait plus d’horaire fixe par niveau de classe, mais un volume horaire global par matière sur 3 ans (5e, 4e et 3e).

Autant dire qu’il n’y aurait plus d’horaires nationaux. L’organisation des enseignements serait fixée par le Conseil d’administration dans le cadre du projet d’établissement.

Le projet de réforme est aggravé de réunion en réunion, s’opposant aux revendications des enseignants, qui pourtant remontent de tous les établissements, notamment l’allègement des effectifs dans les classes et le rétablissement des dédoublements.

Dans ces conditions, constatant que la discussion est bloquée, le SNFOLC s’est associé au SNES, à la CGT et au SNALC et a quitté la séance.

Pour FO, ce projet est inacceptable.

La voie de la sagesse, c’est de le retirer. C’est le seul choix que devrait faire la ministre pour éviter un conflit majeur.

Le SNFOLC est disponible pour l’action commune pour tout mettre en oeuvre pour obtenir l’abandon de ce projet.

Cette réforme s’inscrit dans une logique, celle de l’austérité et du pacte de responsabilité, celle de la territorialisation de l’école et de la réforme territoriale. Le 9 avril les confédérations FO, CGT, Solidaires et la FSU appellent à la grève interprofessionnelle. Le SNFOLC invite les personnels à y participer pour dire : « austérité, déréglementation, contre-réforme, il faut que cela s’arrête ! »

 Voir en ligne  : SNFOLC - Affichette Réunion réforme du collège

Tous les articles de la campagne

Journée de grève interprofessionnelle du 9 avril 2015 : « L’amélioration du Service public passe par la fin de l’austérité »

Déclaration des organisations syndicales de la Fonction publique par Fonctionnaires

Dans un contexte de crise sociale et d’inquiétudes fortes dans la société notamment dans les domaines de l’emploi, des salaires, de la protection sociale et de l’avenir des services publics, les agents de la Fonction publique sont des éléments décisifs pour renforcer les solidarités, développer la (...)

Ça suffit, 9 avril, Journée de grève interprofessionnelle

Communiqué de la Fédération FO des Finances par Finances

Dans une déclaration commune, les organisations syndicales FO, CGT et Solidaires ont appelé l’ensemble des salariés du privé et du public à une journée de grève interprofessionnelle le 9 avril prochain.
La Fédération des Finances FO et l’ensemble de ses syndicats affiliés s’associent pleinement à cette (...)

Le 9 avril contre l’austérité, pour le service public, pour le Statut !

Communiqué de la Fédération Nationale de l’Energie et des Mines FO par Énergie et Mines

Les Confédérations syndicales CGT et FO appellent l’ensemble des salariés du pays à une grève interprofessionnelle le 9 avril contre « le pacte de responsabilité, la rigueur budgétaire, la loi Macron qui aggravent la situation des salariés »et les décisions qui en découlent.
Les Fédérations CGT et FO (...)