Réunion du 31 mars au ministère sur la réforme du collège : FO, SNES, CGT et SNALC quittent la séance

Communiqué du SNFOLC par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

Article publié dans le cadre de la campagne 9 avril 2015 : Grève interpro­fessionnelle

Ce 31 mars, les organisations syndicales étaient invitées à une dernière réunion sur le projet de réforme du collège. Leur étaient présentés les projets de décret et d’arrêté mettant en oeuvre cette réforme qui devraient ensuite être soumis au Conseil Supérieur de l’Education du 10 avril.

Les dispositions annoncées précédemment sont maintenues : notamment l’autonomie des établissements sur 20% des horaires et l’amputation des horaires disciplinaires au profit d’enseignements dits pratiques interdisciplinaires au contenu défini localement.

Le projet de décret ajoute une disposition supplémentaire : les horaires de chaque discipline pourraient être modulés sur l’ensemble du cycle. Autrement dit, il n’y aurait plus d’horaire fixe par niveau de classe, mais un volume horaire global par matière sur 3 ans (5e, 4e et 3e).

Autant dire qu’il n’y aurait plus d’horaires nationaux. L’organisation des enseignements serait fixée par le Conseil d’administration dans le cadre du projet d’établissement.

Le projet de réforme est aggravé de réunion en réunion, s’opposant aux revendications des enseignants, qui pourtant remontent de tous les établissements, notamment l’allègement des effectifs dans les classes et le rétablissement des dédoublements.

Dans ces conditions, constatant que la discussion est bloquée, le SNFOLC s’est associé au SNES, à la CGT et au SNALC et a quitté la séance.

Pour FO, ce projet est inacceptable.

La voie de la sagesse, c’est de le retirer. C’est le seul choix que devrait faire la ministre pour éviter un conflit majeur.

Le SNFOLC est disponible pour l’action commune pour tout mettre en oeuvre pour obtenir l’abandon de ce projet.

Cette réforme s’inscrit dans une logique, celle de l’austérité et du pacte de responsabilité, celle de la territorialisation de l’école et de la réforme territoriale. Le 9 avril les confédérations FO, CGT, Solidaires et la FSU appellent à la grève interprofessionnelle. Le SNFOLC invite les personnels à y participer pour dire : « austérité, déréglementation, contre-réforme, il faut que cela s’arrête ! »

 Voir en ligne  : SNFOLC - Affichette Réunion réforme du collège

Tous les articles de la campagne

Outils de campagne : affiche et tracts

9 avril 2015 : Grève interprofessionnelle

L’arme des salariés, quand ils ne sont pas entendus, c’est de cesser le travail et de manifester.

FGTA-FO : Grève interprofessionnelle du jeudi 9 avril 2015

Emploi et Salaires par FGTA-FO

LA FGTA-FO s’associe pleinement à la journée de grève interprofessionnelle du jeudi 9 avril 2015 qui vient d’être lancée par la Confédération Force Ouvrière.
Depuis hier, le gouvernement a montré sa détermination à accélérer son programme de réforme libérale en ayant recours à l’article 49.3 pour faire (...)

L’UD du Doubs en ordre de bataille pour le 9 avril

Congrès d’UD par  Mathieu Lapprand

Le XXXIe congrès de l’Union départementale du Doubs s’est tenu à Besançon le 12 mars 2015. Ce sont 170 délégués représentant 86 syndicats, et en présence de Michèle Biaggi, secrétaire confédérale de FO chargée de l’organisation qui ont débattu plusieurs heures durant de la situation sociale tant locale que (...)

Déclaration des organisations syndicales CGT, FO et Solidaires

Journée de grève interprofessionnelle du 9 avril 2015

Combattre et réduire le chômage, permettre la création d’emplois en changeant de politique économique, préserver les droits et tous les régimes sociaux, garantir et promouvoir le service public, augmenter les salaires (secteurs public et privé), les retraites, les pensions et les minimas sociaux, (...)