Revalorisation du minimum-vieillesse au 1er janvier 2019

Retraite par Union Confédérale des Retraités-FO

Pour la deuxième année consécutive, le minimum-vieillesse, c’est-à-dire l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), fait l’objet d’une revalorisation exceptionnelle en 2019

Cette augmentation est conforme à l’engagement présidentiel de revaloriser le minimum-vieillesse pour une personne seule de 100 euros par mois d’ici au 1er janvier 2020. Cet engagement s’était traduit par une première revalorisation de 30 euros au 1er avril 2018, portant l’ASPA à 833 euros par mois pour une personne seule. Pour les couples, l’ASPA a également été revalorisée à hauteur de 46 euros, portant son montant à 1 294 euros.

Cette prestation fait l’objet d’une nouvelle revalorisation exceptionnelle.

Au 1er janvier 2019, s’applique une nouvelle revalorisation d’un montant de 35 euros, portant son montant à 868 euros par mois pour une personne seule. Pour les couples, cette hausse est de 54 euros, portant désormais le montant de l’allocation à 1 348 euros.

Cette revalorisation sera poursuivie en date du 1er janvier 2020, afin de porter le montant de l’ASPA à 903 euros par mois pour une personne seule et à 1 402 euros par mois pour un couple.

Cette mesure qui bénéficie à 550 000 retraités représente un effort estimé à 525 millions d’euros sur trois ans.

 

La Lettre de l’UCR n°103

Sur le même sujet

Les bénéficiaires du minimum vieillesse peuvent désormais cumuler cette allocation avec une activité réduite

La Lettre de l’UCR-FO n°90 par Union Confédérale des Retraités-FO

Le décret n° 2014-1568 du 22.12.2014, autorise désormais le cumul entre l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) et des revenus d’activité. Il vise à améliorer le pouvoir d’achat des pensionnés les plus modestes et mettre un terme à une inégalité de droit frappant les bénéficiaires de cette (...)