De la désespérance

InFO militante par Corinne Kefes, L’Info Militante

Quand, à 17 ans, la police démarque dans ton lycée pour t’emmener directement en prison, c’est le choc. C’est ainsi que commence l’histoire de Ben, jeune ado sans problème apparent, plutôt bon élève, que rien ne semblait disposer à se retrouver dans cette situation. On ne saura rien vraiment des circonstances du crime dont on l’accuse et de sa réelle culpabilité.

Le propos n’est pas là. Il s’agit plutôt de mettre en lumière l’enchaînement de situations qui peut faire basculer une vie quand on est en prison à 17 ans. On est témoin du quotidien de la prison : le bruit, le surpeuplement, les pressions des détenus, la loi de l’argent et des trafics, le comportement de certains personnels, le manque d’encadrement adapté, la violence des coups, celle des mots ou de l’indifférence.

On assiste ainsi au glissement de la motivation à s’en sortir vers le « lâche l’affaire » à mesure que l’espoir s’éloigne ; on ressent bien dans l’atmosphère créée par l’enchaînement du texte et des images ce quelque chose de désabusé, de découragé qui suinte dans l’air et s’installe dans l’esprit de chacun.

Alors que la prison pour mineurs est censée protéger et éduquer les jeunes, elle peut malheureusement devenir l’école de la délinquance et de la récidive. Et pourtant, même si elles sont régulièrement dénoncées, les conditions de vie en prison ne s’améliorent pas, d’autant que la justice se fait plus sévère, sous la pression d’une société qui réclame toujours davantage de sécurité. La répression semble primer sur l’éducation.

17 Piges – Récit d’une année en prison, Isabelle Dautresme et Bast. Éditions Futuropolis – 128 pages, 20 euros