Rumeurs sur le démantèlement d’EDF : démenti de l’Agence des Participations de l’État

Service Public par Énergie et Mines

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Communiqué de FO Energie et Mines

Hier matin (jeudi 21 juin), des rumeurs insistantes avaient repris sur la volonté qu’aurait le gouvernement de scinder EDF en deux entités en séparant le nucléaire du reste de l’entreprise.

Ce n’est pas la première fois que de telles rumeurs sont propagées, en particulier par des banquiers-conseils, mais elles intervenaient, cette fois-ci, au moment même où Nicolas Hulot, ministre de l’Énergie, partisan d’une telle casse d’EDF, s’est livré à une violente charge contre le nucléaire.

FO est intervenue vivement, avec l’appui de sa Confédération et de son Secrétaire Général, Pascal Pavageau, auprès des Pouvoirs publics pour exprimer son opposition totale à un tel scénario et demander à démentir ces rumeurs.

C’est dans ce contexte que Martin Vial, Directeur de l’Agence des Participations de l’État à Bercy, par ailleurs représentant de l’État au CA d’EDF, a déclaré hier soir sur BFM Business que cette option n’est pas à l’ordre du jour.

FO Énergie et Mines prend acte avec satisfaction de cette déclaration. Elle restera pour autant vigilante dans un contexte de remise en cause très large des Services publics.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Après la SNCF, à qui le tour ?

Service Public par Énergie et Mines

Les menaces pesant sur l’avenir des Services publics de l’énergie sont bien réelles. La prochaine remise en question de notre régime de retraite pourrait en être la boite de pandore.