Saisonniers : chronique d’une mort programmée

Fédération FO Transports par Transports et logistique

© Pierre MERIMEE/REA

Communiqué de FO Transports et Logistique/UNCP

Comment peut-on rester aveugle et sourd à la vague de faillites, de licenciements, de détresses psychiques, engendrés par le maintien en suspend de la vie économique de trop de départements ? Comment peut-on détruire un équilibre déjà fragilisé par le passé ?

VOUS QUI AVEZ LEUR DESTIN EN MAIN, LAISSEZ-LES VIVRE !

Le tourisme d’hiver est en concurrence avec les pays « accueillants » qui offrent des séjours sans restriction, créant des strates dans la population, des droits nouveaux pour ceux qui en ont les moyens.

Personne ne veut vivre sous perfusion, d’autant qu’il faudra, un jour ou l’autre tout restituer.

Ces aides, cette chute vertigineuse de l’économie, cette baisse dans les finances de l’état peuvent nous laisser entrevoir une remise en question des protections sociales déjà largement attaquées, les retraites, la sécu et le chômage !

LAISSEZ-LES TRAVAILLER !

Tout ce qu’il était possible de mettre en œuvre pour éviter la propagation du virus a été fait, le matériel a été acheté, des procédures mûrement réfléchies ont été validées par les services de l’État.

LAISSEZ-LES OUVRIR ! NE SCIEZ PAS L’ARBRE !

Les hôpitaux n’ont jamais été engorgés par des accidents de ski nécessitant la mise en œuvre de tous les moyens en « réa » d’un département.

ILS NE VEULENT PAS ÊTRE DES FAIRE-VALOIR !

Les erreurs commises dans la gestion de la pandémie ne doivent pas être rachetées par des mesures inappropriées au détriment de ceux qui n’ont que les saisons pour vivre.

Comment se peut-il que nous soyons le seul syndicat de salariés à demander la préservation de l’emploi des saisonniers totalement lié à la réouverture des entreprises accueillant des touristes ?

Transports et logistique Secrétaire général

Sur le même sujet

FO soutient la mobilisation de tous les saisonniers !

Communiqué de FO par Michel Beaugas

La mobilisation des salariés saisonniers des remontées mécaniques le 15 février dernier dans les stations de ski (tractage, chants au pied des télésièges, fermeture partielle des domaines…), soutenue notamment par la fédération FO des Transports et Logistique, visait à protester contre la réforme de l’assurance chômage.