Nettoyage - Propreté : Sur les salaires FO demande la réouverture de la négociation

Communiqué de la Fédération FO de l’Équipement, de l’Environnement, des Transports et des Services - Secteur Nettoyage -Propreté par FEETS FO

La revalorisation salariale proposée de 0,6% par la Fédération des Entreprises de Propreté, est loin de faire bénéficier les salariés de la richesse qu’ils créent : 12 milliards d’euros de chiffre d’affaire généré par le marché de la propreté.

Le jeudi 17 septembre 2015, se réunissait pour la troisième fois, la commission paritaire de la Convention collective nationale des entreprises de propreté pour négocier les salaires 2016. Le projet d’accord proposé par la FEP à la signature le 21 septembre 2015 au terme d’une négociation engagée en juillet 2015 est une revalorisation de 0,6% au 1er janvier 2016, soit deux fois moins que l’accord conclu en 2015 sous couvert d’une inflation faible et inférieur à l’augmentation du Smic qui est annoncée à 0,8%.

Plus de 450 000 salariés subissent les contraintes d’un métier pénible caractérisé par des horaires décalés, une amplitude de travail élevée et un temps partiel généralisé avec une grande majorité (70% de la profession) de femmes classées au premier coefficient de la grille.

De plus, les accords de salaires au niveau des entreprises sont quasiment inexistants. En conséquence avec un salaire mensuel avoisinant les 750 euros (657 euros si on isole les femmes), les salariés du secteur du nettoyage subissent en premier tous les méfaits de la précarisation qui accroit la misère et la pauvreté chez celles et ceux qui vivent de leur travail.

Pour la FEETS FO, cette proposition est inacceptable alors que les 30 000 entreprises du secteur qui se partagent le marché de la propreté bénéficient largement des aides gouvernementales. En cas de blocage durable, la FEETS FO prendra toutes ses responsabilités et incitera ses représentants : chantier par chantier, entreprise par entreprise à entrer dans l’action. Au-delà, la FEETS FO appelle le gouvernement à prendre lui aussi ses responsabilités et à augmenter le Smic.

Ras le bol des cadeaux pour les patrons !

 Voir en ligne  : Fédération FO de l’Équipement, de l’Environnement, des Transports et des Services

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Négociations salariales : « La dignité pas l’aumône » | Le patronat du secteur doit revoir sa copie

Communiqué de la FEETS FO - Nettoyage – Propreté par FEETS FO

Le lundi 20 juillet, se réunissait pour la deuxième fois, la commission paritaire de la Convention collective nationale des entreprises de propreté avec pour ordre du jour : Salaires 2016.
Dans ce secteur, cette négociation est primordiale car elle impacte directement le niveau des salaires des 400 (...)