Salaires bloqués : FO en appelle à la ministre du Travail

Emploi et Salaires par FGTA-FO

Communiqué de la FGTA-FO

Chaque année, les syndicats de salariés négocient les grilles de salaires avec les employeurs pour les conventions collectives nationales des branches professionnelles.

Toutes les entreprises adhérentes aux confédérations patronales se doivent d’appliquer ces grilles de salaires dès leur signature. Pour les autres, il faut attendre que les accords soient étendus, c’est-à-dire qu’ils paraissent au Journal Officiel.

Aujourd’hui, en pleine crise du pouvoir d’achat, les syndicats de salariés se heurtent à un problème majeur : de nombreuses grilles de salaires signées en 2018 ne sont toujours pas étendues par le ministère du Travail !

Dans un secteur comme la grande distribution (CCN 3305), qui couvre des centaines de milliers de salariés, la grille de salaires 2018 n’est toujours pas étendue malgré les appels réitérés de la FGTA-FO.

Ce sont les salariés les moins bien protégés, ceux qui perçoivent les plus petits salaires qui en pâtissent : employés des franchisés, employés des magasins en location-gérance, enseignes non couvertes par des accords collectifs d’entreprises et qui relèvent de la seule convention collective nationale...

L’heure des grands débats et des courriers adressés aux commissions paritaires pour les enjoindre de négocier des salaires est révolue. Ces opérations de communication ont fait leur temps.

Parce que le pouvoir d’achat des salariés est une priorité, des actions concrètes doivent être engagées.

La FGTA-FO appelle donc le ministère du Travail à étendre de toute urgence cet accord qui est signé depuis plusieurs mois. Tout retard supplémentaire serait à nouveau préjudiciable aux salariés de la branche.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière, était L’Invité des Echos

TV Web des Echos le 17 décembre 2018 par Yves Veyrier

« Le secrétaire général de Force Ouvrière, Yves Veyrier, a répondu aux questions d’Olivier Harmant dans l’émission “ L’Invité des Echos”. Il réagit aux annonces d’Édouard Philippe, qui dans une interview aux Echos, précise que la hausse du pouvoir d’achat sur le Smic passera par une augmentation de la prime (...)