Salaires, emplois… des paramètres essentiels pour nos retraites

#5décembre par Clarisse Josselin , Evelyne Salamero, Valérie Forgeront

© F. BLANC

La grève à compter du 5 décembre arrive à grands pas.
En amont de la mobilisation pour la défense des retraites, les problèmes que rencontrent les travailleurs dans d’autres domaines se traduisent déjà par des grèves et des manifestations. Les contestations portent sur des suppressions d’emplois, l’absence de hausse de salaires, la remise en cause de droits, la dégradation des conditions de travail…
Au-delà des apparences, ces préoccupations ont à voir avec les retraites. Ce dossier concentre l’ensemble des sujets, souligne la confédération FO, insistant sur la nécessité, pour préserver nos retraites, d’augmenter les salaires, d’éliminer la précarité et de garantir de véritables emplois dès l’entrée dans la vie active.

Hôpital : les manipulateurs radio sont entrés dans la danse

Créations de postes, titularisation des contractuels, augmentations de salaire, rénovation des locaux… Autant de revendications qui ont conduit les manipulateurs radio des hôpitaux publics à une grève nationale le 21 novembre. Les débrayages avaient déjà commencé depuis plusieurs semaines dans de nombreux CHU. Le 13 novembre, la Fédération des Services publics et de Santé FO a demandé à ses syndicats de soutenir cette journée de grève et de manifestations, qui s’inscrit complètement dans la grève reconductible à partir du 5 décembre. E. S.

Riom : 207 postes menacés par la restructuration du laboratoire Merck

Les salariés du laboratoire pharmaceutique MSD France de Riom (Puy-de-Dôme), filiale du géant américain Merck & Co, se sont rassemblés le 18 novembre devant le site à l’appel d’une intersyndicale comprenant FO. La direction a annoncé brutalement en CSE, le 12 novembre, la fermeture du centre de recherche et la restructuration de la production, supprimant 207 postes sur 584. Elle a aussi mis l’usine en vente. Les négociations avec les syndicats ont démarré le 20 novembre. Le syndicat FO rappelle que l’entreprise a fait 6,2 milliards d’euros de bénéfices en 2018. C. J.

Hôpital : neuf mois d’une contestation toujours sans réponse adaptée

Les personnels hospitaliers dénoncent toujours le manque criant de moyens, d’effectifs et l’absence de reconnaissance salariale. AG, manifestations, grèves… La dernière, nationale, le 14 novembre, a rassemblé une fois de plus des milliers d’agents. Alors que le plan d’urgence pour l’hôpital n’est pas à la hauteur des besoins, déplore la fédération des Services publics et de Santé SPS-FO, des grèves perdurent ou débutent dans les établissements. Cerise sur le gâteau : les droits des fonctionnaires sont désormais menacés par le projet sur les retraites. La SPS-FO, qui appelle à la grève à compter du 5 décembre, en demande son retrait. V. F.

Les assistantes maternelles de nouveau dans l’action

Pas moins de 80 % des 318 000 assistantes maternelles ont observé une grève des repas et des activités extérieures le 19 novembre à l’appel notamment de FO. Le lendemain, un rassemblement a eu lieu devant le ministère des Solidarités et de la Santé. Elles revendiquent l’abandon d’un article du projet de loi de financement de la Sécurité sociale qui les obligerait à se référencer sur un site Internet. Elles exigent aussi que soient résolus les dysfonctionnements du site du centre national Pajemploi, sur lequel les parents doivent les déclarer. E. S.

Grève gagnante chez Johnson Controls

Après trois jours d’une grève très fortement suivie à l’appel de FO, seul syndicat représentatif, le travail a repris le 15 novembre chez Johnson Controls Industries. Les revendications portaient notamment sur les salaires et les conditions de travail. FO a obtenu une hausse de salaire de 2,2 % dont 1,4 % d’augmentation générale (contre 2 % et 0,7 % initialement). Le dossier très sensible de la reconnaissance des heures écrêtées comme heures travaillées va également être rouvert. Le spécialiste américain du froid industriel emploie 600 salariés en France, dont près de la moitié à Carquefou (44). C. J.

46 jours de mobilisation à la raffinerie Total de Feyzin

Des salariés de la raffinerie Total de Feyzin (Rhône) se sont mis en grève le 7 octobre à l’appel de deux syndicats dont FO (majoritaire). Ils dénoncent un projet de réorganisation prévoyant la fermeture d’une unité de raffinage et la suppression de sept postes. Le dialogue social est au point mort. Le 18 novembre, la direction a de nouveau proposé, comme elle l’avait fait un mois plus tôt, la création d’un seul poste. Le 21 novembre, les salariés concernés par la fermeture ont décidé en assemblée générale de poursuivre la grève. C. J.

Congés bonifiés : les fonctionnaires ne lâchent rien !

Postiers, infirmiers, policiers, éducateurs... À l’appel de six syndicats du public dont FO, plusieurs centaines de fonctionnaires étaient rassemblés le 14 novembre devant le ministère de l’Économie à Paris pour le maintien des droits des agents ultramarins à congés bonifiés. Le gouvernement cherche en effet, via la modification d’un décret, à changer, dès l’été 2020, les règles de ces congés qui concernent environ 35 000 agents travaillant en métropole. Depuis plus d’un an, les syndicats dont FO s’opposent à ce projet de réduction de leur durée. V. F.

© F. BLANC

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Retraites - Renforcer et élargir dès maintenant la mobilisation !

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La confédération réunissait ce jour l’ensemble de ses fédérations nationales de tous les secteurs d’activité : métallurgie, automobile, aéronautique, chimie, raffineries, pharmacie, textile, agro-alimentaire, grande distribution, restauration, agriculture, commerce, services à la personne, banque, (...)

7 mars : La mobilisation en marche

Toute l’actualité par Françoise Lambert

Depuis la mobilisation nationale de la santé, de l’action sociale et de la Sécurité sociale le 8 novembre 2016 – et avant celle du 7 mars prochain – de nombreuses actions ont lieu un peu partout en France. Dans les hôpitaux de Marseille (AP-HM), les agents continuent de combattre les plans d’économies que la direction tente d’imposer.