Salaires

Sanofi refuse de soigner son avarice

, Mathieu Lapprand

Recommander cette page

Pour la seconde année consécutive, le groupe Sanofi a refusé toute augmentation générale à ses salariés dans le cadre des Négociations annuelles obligatoires. Cette même année, le groupe s’est séparé de son P-DG, Christian Viehbacher, pour 4,4 millions d’euros et a versé plus de la moitié de son résultat à ses actionnaires.

La Négociation annuelle obligatoire chez Sanofi s’est soldée par un constat de désaccord, aucune organisation syndicale ne souhaitant valider la proposition de la direction, celle-ci ayant refusé toute augmentation générale et fortement réduit, en quelques années, l’enveloppe financière des augmentations. Après avoir atteint, selon les années, entre 4 et 5 % de la masse salariale, cette enveloppe s’est contractée pour descendre à 2 % en 2014 et 1,5 % cette année. Pour comparer cette proposition à une entreprise d’un secteur d’activité différent mais de taille et de capitalisation boursière comparables, chez Total, l’augmentation générale à elle seule est de 1,5 %, à laquelle il faut ajouter 0,8 % d’augmentations individuelles et cela sans prise en compte de l’ancienneté.

Des services entiers sans augmentation

Selon Pascal Lopez, délégué central FO chez Sanofi Aventis Group (SAG), l’inégalité devant ces augmentations annuelles s’accroît. En 2014, 80 % des salariés avaient perçu une augmentation minimum de 300 euros brut par an. En 2015, la moitié des 30 000 salariés du groupe ne toucheront aucune augmentation de salaire selon la direction du groupe elle-même.

55 % du résultat distribué aux actionnaires

Si diverses primes ou bonus seront versés, ce sera principalement au bénéfice des cadres du groupe. « C’est un problème de court-termisme, qui va encore accentuer le déséquilibre flagrant entre les très gros salaires et le reste du groupe », explique le délégué central. Et de poursuivre : « Cet échec des NAO illustre l’absence de dialogue social et le mimétisme du groupe Sanofi avec la stratégie du Medef : toujours plus pour les actionnaires. » En 2013 et 2014, ces derniers ont perçu 55 % du résultat du groupe. Ce taux n’était encore « que » de 35 % en 2010. Les militants de FO ont annoncé la convocation d’une assemblée générale du personnel, permettant de préparer une réponse adaptée.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Jeudi 14 décembre de 08h33 à 08h58

    France info
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Michel Aphatie sur France Info