Santé : Pour davantage de moyens et de meilleurs salaires, les personnels de nouveau dans la rue

Article inFO militante par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

© F. BLANC

Des cortèges dans une centaine de villes dont à Paris : ce 30 juin, des milliers de personnels des services publics de santé ainsi que des salariés de la santé privé ont manifesté, à l’appel notamment de plusieurs syndicats dont FO. Les revendications sont les mêmes que lors de la journée nationale d’actions le 16 juin dernier : les personnels exigent des moyens à la hauteur des besoins des établissements hospitaliers et une revalorisation substantielle des salaires.

Alors que le Ségur de la Santé est dans sa dernière ligne droite de négociation -le gouvernement visant la rédaction d’un protocole d’accord d’ici la fin de la semaine pour une signature des syndicats autour du 15 juillet - ces derniers, et particulièrement FO, soulignent l’insuffisance de l’enveloppe budgétaire censée répondre aux revendications. Pour l’instant le ministre de la Santé, Olivier Véran, a proposé une enveloppe de six milliards d’euros destinés à la revalorisation des salaires des personnels non médicaux (ceux du public et quelques catégories de salariés du privé) et de 300 millions d’euros pour les médecins.

Pour la fédération FO des personnels des services publics et des services de santé (FO-SPSS) cette enveloppe annoncée de six milliards d’euros est encore trop limitée. A elle seule, elle ne peut répondre à la revendication d’une augmentation générale de salaire de 300 euros net par mois souligne Didier Birig, le secrétaire général de FO-SPSS. Participant ce 30 juin à la manifestation parisienne, Yves Veyrier, le secrétaire général de la confédération, indiquait lui aussi concernant le montant de l’enveloppe prévue pour l’instant : le compte n’y est pas.

 

30062020manifdessoignants22

Sur le même sujet