Schneider : défendre les emplois et les salariés, une priorité pour FO Métaux

Fédération FO Métaux par Métaux

© HAMILTON/REA

Communiqué de FO métaux

Le mercredi 16 septembre, lors des CSE centraux et locaux, le groupe Schneider Electric a annoncé un plan de restructuration de l’activité moyenne tension en France. Le cadre fixé par la direction sera de 3 PSE distincts impactant à la fois les entreprises :

 Schneider Electric France sur un site de Grenoble ;
 Schneider Electric Energy France (ex Areva) sur les sites de Mâcon et Montpellier ;
 MG Loire à Saumur.

FO Métaux est consciente de l’enjeu et de la gravité de la situation au sein du groupe Schneider Electric mais reste résolue à défendre pleinement l’intérêt des salariés avec une priorité absolue : maintenir l’emploi.

Nous savons, en tant que première organisation syndicale du groupe, que nous sommes encore et toujours dans une situation nationale et internationale extrêmement concurrentielle et difficile, incertaine et chaotique étant donné les crises sanitaires et économiques mais elles ne doivent pas servir de prétexte et d’effet d’aubaine.

Cette réorganisation est inquiétante, elle va à contre-courant des annonces ministérielles de relocalisation en France de productions sensibles, comme les solutions de gestion mises en place dans les centrales nucléaires (énergie bleue) ou la montée en puissance des productions alternatives (énergie verte). Quel serait l’impact sur l’indépendance intellectuelle de notre pays si tous ces produits étaient développés et fabriqués en Asie ?

Suite aux annonces du groupe Schneider, la Fédération FO Métaux va intervenir auprès des pouvoirs publics pour obtenir des garanties sur tous ces sujets en revendiquant des engagements en termes de localisation pour les futures fabrications sur notre territoire. Elle apporte tout son soutien aux salariés impactés et à ses équipes syndicales.

Pour FO Métaux et tous les syndicats FO Schneider, les salariés et les emplois ne se définissent pas comme un coût mais comme un investissement et une plus-value vitale pour l’avenir de l’entreprise. Les salariés font la richesse de l’entreprise. C’est pour toutes ces raisons qu’il faut œuvrer à les sauvegarder au sein du groupe.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.

Congrès FO Métaux : aucun licenciement contraint, c’est possible

InFO militante par Evelyne Salamero, L’Info Militante

« Notre industrie, nos emplois ! » est le slogan officiel de la fédération FO de la métallurgie depuis plusieurs années. Mais à l’heure où la crise sanitaire menace d’emporter des dizaines de milliers d’emplois dans son sillage, les métallos FO l’ont réaffirmé avec une vigueur redoublée lors du 23e congrès de leur fédération, du 7 au 9 octobre, au Palais des Congrès Acropolis de Nice.