Semi-conducteurs : une annonce qui répond à une revendication de FO Métaux

Fédération FO Métaux par Métaux

© Berti HANNA/REA

Communiqué de FO Métaux

La Fédération FO de la Métallurgie salue l’annonce des industriels STMicroelectronics et Global Foundries concernant la construction d’une usine de semi-conducteurs de plusieurs milliards d’euros en France.

Le projet constitue l’une des principales annonces du sommet « Choose France », organisé à Versailles pour vanter l’attractivité de la France. Il devrait créer environ 1 000 emplois supplémentaires sur le site de Crolles, où STMicroelectronics est déjà implantée, et permettre à notre pays de retrouver la capacité de produire de grands volumes, pour les marchés de l’Europe et de l’international. Et le tout soutenu par un financement important de l’État pour un montant global privé/public de 5,7 milliards de dollars !

Voilà de quoi répondre à de nombreuses revendications de notre organisation syndicale FO pour ce secteur ô combien stratégique, notamment pour l’automobile et les équipementiers.

Comme quoi, quand on veut, on peut ! Cet accord entre industriels et État est un accord gagnant/ gagnant car 1 000 emplois sont à la clé dans ce projet.

Mais il va falloir tenir le coup jusque-là ! Car cette usine contribuera de façon significative aux objectifs européens « Chips act » dont l’un des buts est de porter la capacité de production de l’Europe à 20 % de la capacité mondiale d’ici 2030. Les jours seront donc comptés pour répondre au fort besoin actuel de semi-conducteurs dans de nombreux secteurs industriels.

Pour FO Métaux, ce projet répond aux besoins de notre résilience et souveraineté industrielle pour la défense de notre industrie et de nos emplois ! Notre organisation regrette cependant qu’il ait fallu une crise sanitaire et toutes ses conséquences économiques et industrielles pour que soit entendue une revendication qu’elle porte depuis près d’une décennie.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Pour le maintien des 34 plans industriels

Communiqués de FO par Pascal Pavageau

Sans concertation préalable, le gouvernement envisage de regrouper certains des 34 plans de la « Nouvelle France industrielle » lancés en septembre 2013.
A nouveau, il s’agit d’une orientation dictée par l’austérité : fusionner et réduire pour faire des économies sur les 3 Mds de financements prévus pour (...)

Areva dans la tourmente

Communiqué de FO Métaux par Métaux

Ce matin, la direction d’Areva en réunion avec les organisations syndicales au siège de la Défense, a annoncé sa volonté de supprimer de 3 000 à 4 000 emplois en France et de 5 000 à 6 000 salariés dans le monde.
La Fédération FO Métaux réaffirme que la filière nucléaire doit être préservée et que ce (...)

Soutien à l’automobile : peut mieux faire !

Fédération FO Métaux par Métaux

Le 26 mai 2020, le président de la République présentait son plan de soutien à la filière automobile avec en échange un engagement de la filière à relocaliser en France les productions à valeur ajoutée. Un an après, le deuxième axe du plan, « relocaliser la production en France » est encore loin d’avoir atteint ses objectifs.