Services publics : à quand la satisfaction des personnels ?

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

© DGFIP/HAMILTON/REA

« Deux enquêtes de satisfaction menées en 2021 sur la perception des services publics montrent une forte adhésion des usagers aux services de la Direction générale des Finances publiques », médiatisaient, le 14 février, le ministre de l’Économie et celui des Comptes publics. Les services publics dans leur ensemble recueillent 73 % d’usagers satisfaits, la DGFIP 82 %. C’est grâce à l’implication de nos agents sur l’ensemble du territoire, souligne Bercy. Certes, mais les agents n’ont pas tardé à rappeler une réalité, beaucoup moins idyllique.

Des réformes à l’assaut des conditions de travail

Pour la DGFIP-FO, les personnels paient au prix fort le niveau de satisfaction des usagers. La Direction des finances publiques, qui subit des réformes depuis vingt ans, dont celle de son réseau d’implantations de proximité (réforme NRP), a perdu plus de 40 000 postes et en perd toujours des milliers chaque année. Il faut effectivement toute l’implication des personnels, et ce malgré des conditions de travail dégradées, pour parvenir à maintenir la qualité du service, répondre aux usagers et traiter leurs dossiers, insiste FO. Car ces agents sont aux prises avec des restructurations permanentes qui désorganisent le travail, faites de fusions, transferts ou éclatements de services, des expérimentations, des délocalisations de missions vers des plateformes, et actuellement un « siphonage » des missions des services territoriaux aux entreprises vers des antennes, ce qui fait craindre à FO la disparition de ces SIE... Non, tout ne va pas bien dans le réseau, martèle la DGFIP-FO !

 Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Lutte contre la fraude fiscale : des moyens sont nécessaires et pour l’ensemble des missions des finances publiques et des douanes

Service Public par  Valérie Forgeront

La création du Service d’enquêtes judiciaires des finances (SEJF) service dit d’élite dédié à la lutte contre la fraude fiscale ne fait pas oublier aux agents des finances publiques (DGFIP) et des douanes les difficultés dans leurs administrations respectives. Ces détériorations dues aux suppressions massives d’effectifs et aux restructurations intempestives mettent en péril la réalisation des missions publiques et dégradent les conditions de travail des agents. FO remet les pendules à l’heure.

Les fonctionnaires FO préparent déjà les élections de 2018

La FGF-FO en congrès par  Valérie Forgeront

Représentants de syndicats, de sections syndicales ou encore de fédérations… Devant le 22e congrès de la fédération générale des fonctionnaires FO (FGF-FO) qui se tenait 13 au 17 mars à Arras (Pas-de-Calais), près d’une cinquantaine de délégués ont souligné leurs revendications et développé leurs griefs (...)

Privatisation du paiement de l’impôt !

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Suite à l’obligation du paiement en ligne sur Internet pour tout impôt supérieur à 300 € et l’interdiction de régler en espèces dans certaines trésoreries, les contribuables pourront bientôt acquitter leurs impôts, taxes ou même factures de cantines dans plus de 600 bureaux de tabac dans certains départements pour la phase expérimentale.

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.