Simplification pour les entreprises : 50 nuances au gré du patronat

Communiqué de Force Ouvrière par Pascal Pavageau

Fidèle à son « amour » envers les entreprises, le gouvernement annonce 50 mesures de simplification qui s’additionnent aux 200 précédentes déjà décidées en 2014.

En la matière, le couple gouvernement / patronat approfondit sa relation exclusive : qui propose ? Un comité de patrons. Qui décide ? Le gouvernement. Qui évalue ? Encore un comité de patrons.

Un véritable blanc-seing aux revendications patronales !

Au sein de cet arc-en-ciel de mesures, de nombreux sujets concernent directement les politiques sociales, la sécurité sociale, les services publics, les droits des salariés et le Code du Travail. Et pourtant, elles sont prises sans concertation et leur concrétisation s’effectue en général dans l’urgence par voie d’ordonnance.

La simplification libérale est annoncée, l’autoritarisme social est assuré : dérèglementations, dérégulations, économies budgétaires supplémentaires, réductions des droits des salariés et des assurés sociaux. Le tout sur un fond de retours en arrières, et de déclassement des droits et normes français pour s’aligner sur les moins-disants européens.

Si ces mesures sont mises en œuvre, les salariés, les assurés sociaux et les usagers du service publics vont en voir de toutes les couleurs.

Pascal Pavageau Ex-Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués