le chiffre de la semaine

Situation de fragilité : 56% des salariés

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Plus d’un salarié sur deux, 56 % exactement, estime connaître une situation de fragilité personnelle ou/et professionnelle, pesant sur leur vie professionnelle, selon une étude publiée le 26 juin 2018, par le groupe Médéric Malakoff. Ils sont réticents à s’en ouvrir : par crainte d’être licenciés (45%), par refus de parler de sa situation personnelle (44%), ou peur d’être pénalisés dans leur évolution professionnelle (39%).

Professionnelle et personnelle...

Ils sont 38 % à connaître une situation de fragilité professionnelle. Des conditions de travail éprouvantes pour 23 % d’entre eux, la perte de sens et/ou le sentiment de déshumanisation pour 23%, et une difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle pour 11%. Concernant les situations de fragilité personnelle, 37% des salariés déclarent en connaître une. Parmi ces derniers, ils sont 14 % à connaître une grande difficulté financière, 9% une situation d’aidant, 8% une maladie grave ou une affection longue durée. L’étude fait également apparaître que 76 % des dirigeants et la majorité des salariés anticipent que le rôle social de l’entreprise va s’accroître dans les prochaines années...