Smic : FO conteste le Groupe d’experts et s’adresse au Premier ministre

Communiqué de FO par Yves Veyrier, Karen Gournay, Secrétaire général de Force Ouvrière, Secteur de la Négociation Collective et des Rémunérations

FO conteste le rapport du dit groupe d’experts sur le Smic qui, sans surprise, recommande de s’abstenir de tout coup de pouce et continue de présenter l’augmentation du Smic comme un coût et un frein à l’emploi, comme il l’a toujours fait depuis treize années d’existence !

Contestant aussi que la consultation de la Commission nationale de la négociation collective (CNNCEFP) – qui doit être réunie le 15 décembre prochain – soit devenue très formelle, FO, en s’adressant conjointement au Premier ministre et à la ministre du Travail, estime indispensable que soit rétabli un véritable et sincère débat contradictoire sur la réévaluation du Smic.

Alors qu’une décision devra être prise pour la réévaluation du Smic au 1er janvier, FO appelle à ce que, cette fois et contrairement à sa décision du 1er octobre dernier, prise sans consultation préalable de la CNNCEFP, le gouvernement ne s’en tienne pas à la recommandation du Groupe d’experts, qui conduirait à limiter l’augmentation légale à 0,5 à 0,6 %.

Alors que l’augmentation de l’inflation, au cours des douze derniers mois, a conduit à la revalorisation anticipée au 1er octobre (mais limitée au rattrapage de cette inflation à 2,2 % alors), et que la hausse des prix se poursuit, FO estime plus que légitime et nécessaire d’opter pour une augmentation sensible du Smic afin de préserver le pouvoir d’achat des salariés directement concernés et de dynamiser la négociation des grilles de salaires dans les conventions collectives.

Plus largement nous appelons à évaluer les aides publiques sous toutes formes aux entreprises (exonérations de cotisations, défiscalisations, crédits d’impôts, etc.) sur les négociations de salaires et, à tout le moins, à les conditionner à la préservation des emplois et à l’ouverture de négociations salariales, à la réglementation des processus d’externalisation et de sous-traitance en cascade, facteurs de moins disant salarial.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Karen Gournay Secrétaire confédérale au Secteur de la négociation collective et des salaires

Secrétaire général de Force Ouvrière

Secteur de la Négociation Collective et des Rémunérations Envoyer un message à Karen Gournay

Les derniers communiqués Tous les communiqués

La semaine FO de l’adhésion syndicale, c’est maintenant, du 17 au 22 janvier

Communiqué de FO par Cyrille Lama, Secrétaire général de Force Ouvrière

Dans les départements, près de deux cents (200) actions seront organisées avec pour but de mettre en avant le rôle et l’importance du syndicat sur le quotidien des salariés (salaires, emplois, conditions de travail, retraite, sécurité sociale, formation et carrière professionnelle, discrimination…) et de toucher les salariés, femmes et hommes, éloignés aujourd’hui du syndicat : emplois dispersés, TPE, entreprises dépourvues d’implantation syndicale, en contrats précaires, saisonniers, en télétravail, jeunes en apprentissage, en formation, demandeurs d’emplois.

Rapport du HCAAM : une occasion manquée

Communiqués de FO par Secteur Protection sociale collective, Serge Legagnoa

Ce vendredi 14 janvier 2022 a été remis au ministre de la Santé le rapport commandé au Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie (HCAAM) et relatif à l’articulation de la prise en charge entre Assurance Maladie Obligatoire (AMO) et Assurance Maladie Complémentaire (AMC), réalisé au travers de quatre scenarii d’évolutions possibles.

Justice sociale pour le Kazakhstan

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

FO, aux côtés de la Confédération Syndicale Internationale (CSI), dénonce la mort de plus de 160 personnes lors des récentes émeutes au Kazakhstan et la détention de 8 000 personnes encore aujourd’hui. FO se félicite de l’action de la CSI qui a permis de libérer plusieurs dirigeants syndicaux.