Smic : FO exige un vrai coup de pouce

InFO militante par Elie Hiesse, L'Info Militante

Le Smic va augmenter mécaniquement de 0,9% en janvier du fait de la hausse des prix. Le gouvernement a suivi la recommandation du groupe d’experts, consulté avant chaque hausse légale ! Comme il l’a fait chaque année depuis sa création en 2008, soit treize années successives, il a déconseillé de nouveau toute augmentation du Smic (hormis la réévaluation automatique qu’il estime de 0,5 % à 0,6 %), persistant à présenter celle-ci comme un coût et un frein à l’emploi. Une analyse que FO conteste. Comme elle conteste le rôle du groupe d’experts dans la détermination du montant du Smic, car il s’est substitué à la consultation effective des interlocuteurs sociaux, pleinement légitimes eux.

Les dispositifs publics ne pallient rien

À ce titre, FO revendique « un vrai coup de pouce » pour le Smic au 1er janvier. Parce que son montant actuel ne permet pas de boucler les fins de mois. L’exécutif, qui a multiplié les dispositifs pris en charge par l’État (prime PEPA, chèque énergie) pour compenser l’absence de revalorisation conséquente, ne l’ignore pas. FO exige une hausse pour préserver aussi le pouvoir d’achat des salariés, alors que la hausse des prix, des dépenses contraintes (carburants, etc.), se poursuit. Et enfin, pour dynamiser la négociation des grilles dans les conventions collectives. La consommation des ménages est un moteur de croissance économique, donc de l’activité et de l’emploi.

Elie Hiesse Journaliste à L’inFO militante

L'Info Militante