Société Générale : RCC peut-être… mais surtout 900 emplois, encore des agences et 30 directions locales en moins !

Banques par Employés et Cadres

Photographie de Mohamed Yahya (originally posted to Flickr as Société Générale) [CC BY-SA 2.0]

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres FO - Banques et Stés Financières

Effet de mode lié aux ordonnances Macron/Pénicaud, des informations circulent concernant un recours de la Société Générale à la Rupture Conventionnelle Collective (RCC).

Rappelons tout de même que la Société Générale de façon récurrente annonce année après année des résultats en milliards d’euros.

Certainement plus de 4 milliards d’euros de bénéfices pour 2017 !

Alors avant de parler de RCC, il serait bon de parler de la nécessité, de l’utilité et du « bien-fondé » de ces fermetures d’agences et de ces suppressions d’emplois associées.

Elles ne sont pas justifiées et vont venir dégrader une fois de plus les conditions de travail des salariés de la Société Générale.

Si des départs volontaires sont souhaités par certains salariés, ils doivent s’accompagner d’embauches ! Les salariés de la Société Générale ne se tournent pas les pousses !

Bon nombre d’unités sont en sous effectifs et méritent des renforts en effectifs !

Pour FO Banques, les milliards d’euros de bénéfices doivent permettre de reconvertir et garder dans l’entreprise les salariés dont les postes pourraient disparaître du fait de l’arrivée de nouvelles technologies.

Pour d’autres qui le souhaiteraient, pourquoi ne pas permettre des départs en retraite anticipés à la charge de l’employeur garantissant une retraite à taux plein avec une contrepartie d’embauches ?

L’utilisation de la RCC et le chantage à l’emploi vont décupler le stress déjà existant, généré par des mutations géographiques forcées et des départs dit volontaires mais qui sont en réalité imposés puisque sans alternatives réalistes proposées.

FO Banques et FO Société Générale demandent un changement de mentalité sur l’évolution des effectifs et des mesures appropriées pour « gérer » les évolutions technologiques importantes à venir.

Ce pourrait être :

 Management sur la qualité et non plus sur les objectifs.
 Formations/reconversions, Préretraites, retraites progressives.
 Reconnaissance des efforts réalisés et transparence des rémunérations.
 Mobilité géographique et fonctionnelle réellement ouverte à la main des salariés.
 Renfort de certaines unités, responsabilisation des équipes en leur donnant les moyens de travailler.
 …

Pour FO Banques et FO Société Générale, cette grande entreprise a les moyens de mener une autre politique qui ne se résumerait pas à la destruction des emplois, à la dégradation des conditions de travail des salariés et de l’accompagnement des clients.

Nous demandons à chaque salarié de rejoindre les militants et adhérents FO Société Générale afin de défendre l’emploi et les conditions de travail.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Les Pimkie à l’heure d’une ultime et rude négociation

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

C’est l’ultime négociation. Depuis ce matin 28 février, la direction de Pimkie et les syndicats dont FO, discutent encore une fois des termes du plan de départs volontaires. En l’absence d’accord, la direction pourrait décider unilatéralement des modalités de ce plan qui impacte près de 300 salariés.

Emploi : la Société Générale en pleine décroissance

Banques par Nadia Djabali

La direction de la Société générale recourra-t-elle ou non à la rupture conventionnelle collective ? Les organisations syndicales en sauront bientôt un peu plus. La direction de la banque souhaite réajuster son plan stratégique et les négociations devraient débuter le 19 janvier 2018. La banque française a programmé entre 2016 et 2020, la suppression de 3 450 emplois. Compte tenu des départs qui ont déjà eu lieu, 2 135 postes sont encore sur la sellette.

Soutien aux représentants FO et salariés de la Banque Française Commerciale Océan Indien

Communiqué de la FEC-FO - Section Banques et Sociétés Financière par Employés et Cadres

La Fédération FO Banques soutient les représentants FO et salariés de la Banque Française Commerciale Océan Indien (BFCOI) de Mayotte ainsi que ceux de la même entreprise basée à la Réunion.
En effet, dans le prolongement du soutien apporté au premier communiqué de presse établi par les représentants FO (...)