SOS œufs en danger, la FGTA-FO soutient la filière et les emplois

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

Communiqué de la FGTA-FO

La nouvelle réglementation relative aux élevages de poules en cage s’ajoute à la crise due au nouvel épisode de grippe aviaire, avec, pour conséquence, un risque de rupture imminent d’approvisionnement en ovoproduit dans les professions alimentaires utilisatrices telles que : les fabricants de viennoiserie, pâtisserie, pâtes alimentaires aux œufs, gâteaux et panification, biscuits…

Les entreprises sont ainsi confrontées à des problèmes complexes d’étiquetages sur les mentions de qualité et/ou d’origine des produits.

Outre l’épidémie de grippe aviaire, le marché de l’approvisionnement en ovoproduits est également touché par le conflit russo-ukrainien qui crée une tension supplémentaire sur l’accès à ces matières premières sur le marché européen. À titre d’information, l’Ukraine, 2e marché d’importation pour l’Europe, vient de publier un décret établissant des restrictions à l’export pour les œufs.

Pour Christian Crétier, secrétaire fédéral FGTA-FO en charge du secteur, la situation peut devenir très critique si rien n’est fait ! Des milliers d’emplois seraient ainsi touchés par cette pénurie.

La FGTA-FO apporte tout son soutien aux salariés qu’elle représente et demande à la sous-direction des produits et marchés alimentaires de répondre favorablement à la demande des acteurs du secteur de déroger temporairement à l’étiquetage de l’origine et des mentions qualité des œufs et ovoproduits dans les denrées.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Métallurgie : FO Métaux signe la prolongation de l’APLD

Fédération FO Métaux par Métaux

Dès le début de la crise sanitaire en 2020, notre Fédération avait revendiqué un accord d’APLD pour préserver au maximum les emplois et les compétences au sein de la branche de l’industrie, ce qui avait abouti au dispositif et à l’accord du 30 juillet intitulé : ARME (Activité Réduite pour le Maintien dans l’Emploi).

Yves Veyrier : « Des perspectives syndicales »

Éditoriaux de FO par Yves Veyrier

La paix, tout de suite. Ne pas s’habituer. Des milliers de victimes déjà, des millions de réfugiés. Nous n’aurons de cesse de crier contre la guerre, d’œuvrer à la solidarité des peuples et des travailleurs pour l’arrêt immédiat du conflit, pour le retrait des troupes russes d’Ukraine, pour l’arrêt de la répression contre les manifestations contre la guerre, en Russie notamment.