Soutien à la grève des agents du Centre hospitalier de Rouffach

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

© Mathilde MAZARS/REA

Communiqué de la Fédération FO des personnels des Services Publics et de Santé

La Fédération FO des personnels des Services Publics et de Santé apporte son soutien plein et entier à tous nos camarades du CH de Rouffach en grève ce jeudi 1er juillet pour exprimer la dégradation de leurs conditions de travail.

Après avoir dénoncé depuis plusieurs semaines leur situation auprès de leur direction sans qu’aucune réponse ne permette d’entrevoir une quelconque amélioration, les agents n’ont aujourd’hui d’autre choix que d’externaliser leur colère. Services d’admissions fermés qui débordent, « guerre » des lits entre pôles, suppression de lits en psycho gériatrie, structures extra hospitalières qui ne suivent plus avec des délais d’attente qui ne cessent de s’allonger, fuite des professionnels qui s’ensuit… ce que FO dénonce depuis des années, sans être entendu, persiste.

Il y a moins de 15 jours encore, la Fédération FO SPS dénonçait lors d’une conférence de presse la suppression ou fermeture d’au moins 1 800 lits et places lors des 18 derniers mois, ce qui fut largement repris dans les médias. Force ouvrière a réclamé au ministre des solidarités et de la santé une « nouvelle séquence » du Ségur de la santé portant sur les conditions de travail à l’hôpital, avec l’ouverture d’un chantier sur les effectifs et le capacitaire.

Concernant la psychiatrie plus particulièrement, et malgré les grands discours et les intentions repris dans de nombreux rapports (dont le dernier conduit par les députés Fiat et Wonner), rien ne change. Pire, les conditions de travail et de sécurité des personnels se dégradent. De plus, et sans remettre en question les droits des patients, les atermoiements autour de l’isolement et de la contention avec les problèmes qu’ils engendrent mettent ouvertement en danger les personnels tout autant que les patients eux-mêmes.

La Fédération FO SPS attend donc la réponse du ministre sur ces dossiers faute de quoi, la fuite des professionnels continuera malgré les revalorisations salariales issues du Ségur de la Santé.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Réouverture des salons de coiffure : la santé avant tout !

Coronavirus / Covid19 par FGTA-FO

Afin de protéger la santé des salariés dans le cadre du déconfinement, la FGTA-FO a travaillé avec l’ensemble des partenaires sociaux et institutions sur des fiches de préconisation de sécurité sanitaire pour la reprise d’activité des entreprises de coiffure. Celles-ci seront disponibles lundi 4 mai.

Hôpital : bilan de longues années de restructurations

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

Tout type d’établissement et de mode d’hospitalisation confondus, « le nombre de lits est en baisse de 0,9 % et le nombre de places en hausse de 1,9 % » en 2019, sur un an, indique la Drees (ministère des Solidarités et de la Santé) dans son bilan sur l’évolution des places en hospitalisation de 2013 à 2019. Mais, dans le détail…