Soutien au personnel de la MSA - Mutualité Sociale Agricole

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière - Section fédérale des Organismes Agricoles

Depuis plusieurs semaines, nous assistons à une crise de la profession agricole dont la production achetée à un prix inférieur aux coûts de production ne permet plus aux agriculteurs de vivre du fruit de leur travail.

Leur lutte et leur colère est légitime devant les « mesurettes » et les promesses annoncées depuis plusieurs mois. Il est évident que les pouvoirs publics doivent trouver de véritables solutions pérennes et que la MSA et son personnel ne sont en rien responsables de cette situation.

La Section des Organismes Agricoles de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière dénonce et condamne fermement la multiplication des actions contre les caisses de Mutualité Sociale Agricole, mettant ainsi en danger son personnel.

La Section des Organismes Agricoles de la FEC FO rappelle que le personnel des Caisses de MSA travaille au service de l’ensemble de la population des ressortissants agricoles.

En aucun cas il ne doit servir de bouc émissaire dans la situation actuelle.


Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Dejan Terglav Secrétaire général de la FGTA-FO : « Pourquoi nous devons rester mobilisés jusqu’au bout »

Elections MSA par FGTA-FO

En quoi ces élections sont-elles importantes pour la Fédération ?
Elles ne sont pas seulement importantes pour la Fédération, mais pour l’ensemble de l’organisation, puisqu’elles entrent dans le calcul de la représentativité globale. C’est pourquoi elles mobilisent aussi bien la Confédération que les Unions départementales, la Fédération bien sûr et, par ricochet, les syndicats.

8 % des effectifs de la MSA menacés par la nouvelle convention

Négociation par Mathieu Lapprand

Alors que le monde de l’agriculture est en ébullition, les pouvoirs publics exigent toujours plus d’économies pour les caisses du régime agricole. Pour FO, les effectifs des salariés de ces caisses, qui n’ont cessé de fondre ces dernières années, ne peuvent être les seuls sacrifiés au nom de ces (...)