Spécial impôts 2016

Sommaire du FO Hebdo n°3198 du 20 avril 2016 - Spécial impôts

ÉDITO - Pour un impôt progressif, distributif et républicain.
RÉDUCTIONS ET CRÉDITS D’IMPÔT - Les dépenses qui ydonnent droit et comment les déclarer.
CALCUL - Les tableaux de calculde votre impôt surles revenus de 2015.


Nouvelles mesures....... p. 6

Déclaration préremplie : vos questions....... p. 8

Adresse, état civil, audiovisuel public....... p. 10

Situation de famille....... p. 10

Demi-parts supplémentaires....... p. 12

La fameuse case “T”....... p. 12

Enfants mineurs et autres personnes à charge....... p. 13

Enfants majeurs célibataires, mariés, pacsés....... p. 13

Revenus d’activité, traitements, salaires....... p. 14

Sommes perçues en fin d’activité....... p. 17

Allocations chômage ou de préretraite....... p. 18

Déduction des frais professionnels....... p. 20

À propos des élections dans les TPE....... p. 24

Pensions, retraites, rentes viagères, y compris pensions alimentaires....... p. 26

Revenus de capitaux mobiliers....... p. 27

Plus-values et gains divers....... p. 28

Revenus fonciers....... p. 29

Charges à déduire du revenu....... p. 30

Déductions diverses....... p. 31

L’épargne retraite....... p. 32

À propos du « Prélèvement à la source »....... p. 34

Charges ouvrant droit à réduction/crédit d’impôt.... p. 35

Le calcul de l’impôt....... p. 41

Le paiement de l’impôt....... p. 47

Le contrôle de la déclaration....... p. 48

Sur le même sujet

Le chiffre de la semaine : 60 milliards

Economie

C’est le coût annuel de l’évasion fiscale pour la France, révèle un rapport parlementaire présenté le 6 octobre aux députés. Le manque à gagner pour le budget de l’État est en effet estimé entre 40 et 60 milliards d’euros par an, dont 15 milliards au titre de l’impôt sur les sociétés, indique le (...)

CICE : effet nul sur les salaires

Observation par Valérie Forgeront

Une étude de la Dares publiée en janvier constate que le crédit d’impôt CICE, dont bénéficient les entreprises depuis 2013, n’a pas conduit les employeurs à augmenter les bas salaires, déjà plombés par une quasi-absence de revalorisation du Smic.