Suivi des réformes : le gouvernement n’entend pas les organisations syndicales

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Révélée par la presse ce week-end, une circulaire du Premier ministre, datée du 18 novembre, rappelle à l’ensemble de ses ministres et aux préfets son ambition de faire aboutir les réformes prioritaires du gouvernement, notamment la réforme de l’État, annonçant la création d’un baromètre de suivi d’une trentaine de réformes, actualisé chaque trimestre, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français.

Or, quelques jours plus tôt, le 6 novembre, la confédération FO, alertée par ses fédérations et de ses syndicats de la Fonction publique, avait adressé un courrier au Premier ministre pour demander la suspension des réformes controversées, découlant notamment de l’application de la loi de Transformation de la Fonction publique. Dans ce courrier, FO mettait en avant à la fois que les conditions d’un dialogue social effectif n’étaient pas réunies et que toute l’attention devait être concentrée sur les besoins prioritaires liés à la situation de crise sanitaire. FO rappelle que la loi de Transformation de la Fonction publique, dont elle demande l’abandon, avait été contestée par l’ensemble des fédérations syndicales de fonctionnaires.

Le mois dernier, les cinq confédérations syndicales s’étaient déjà adressées conjointement au gouvernement appelant à ce que le dialogue social se traduise par une écoute et une réponse effective de la part des pouvoirs publics, et affirmant la nécessité d’abandonner la réforme de l’assurance chômage et de ne pas remettre à l’ordre du jour le sujet des retraites.

FO ne peut accepter que la seule réponse apportée par le gouvernement, malgré des réunions régulières, soit, à fortiori dans le contexte actuel, la poursuite et l’amplification des chantiers engagés, pour faire aboutir des réformes controversées, par voie de circulaire ministérielle, en dehors du cadre du dialogue social.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Assurance chômage : FO demande à nouveau au gouvernement d’y renoncer

Communiqué de FO par Michel Beaugas, Secteur Emploi - Assurance chômage - Formation professionnelle - Retraites, Yves Veyrier

Contestée lors de son annonce en juin 2019 par l’ensemble des confédérations, reportée en partie dans le contexte de la crise sanitaire et de la bascule dans le chômage de milliers de salariés, aujourd’hui suspendue, mise en cause déjà une première fois par le conseil d’État saisi notamment par FO, toujours contestée par les confédérations et révélant ses effets nocifs pour les plus fragiles (dont les femmes, salariés subissant l’activité partielle, salariés en emplois précaires), cette réforme doit être définitivement remisée.

Projet de fusion du Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante et de l’Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux : FO réitère sa vive opposition

Communiqué de FO par  Serge Legagnoa, Secteur Protection sociale collective

Alors que la direction de la Sécurité sociale s’était engagée en 2020 à ne pas mener de fusion entre le FIVA et l’ONIAM, le conseil d’administration du FIVA a appris au début de l’année 2021 le lancement d’une mission IGAS/IGF (inspection générale des affaires sociales/inspection générale des finances) visant à un rapprochement entre ces deux instances.